Après les pays européens, Standard & Poor’s dégrade leurs assureurs

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Sans surprise, certains assureurs voient leurs notes abaissées dans la foulée de la dégradation des états de la zone euro. Generali et CCR sont en première ligne, mais d’autres suivent.

Le 17 janvier, Standard & Poor’s a livré sa position : dégradation de la note de Generali (de AA - à A +) sous perspective négative ; dégradation de CCR, jusqu’ici notée « AAA » du fait de son actionnaire - l’Etat français- et mise également sous perspective négative. L’agence accorde un sursis de quatre semaines à Allianz, Axa, Aviva et CNP, toujours sous la menace d’une dégradation d’un cran. Chez CCR, on reste serein. « CCR s’autofinance par ses résultats, nous n’aurons donc pas à subir une hausse du coût de financement. Les OAT ne représentent par ailleurs que 5% de nos actifs totaux, et nous publions nos comptes en normes comptables françaises, donc pas en valeur de marché ».
Autre acteur européen majeur touché par cette première vague de dégradation : l’espagnol Mapfre. Il voit sa note passer de A à BBB + dans le sillage de l’Espagne qui a perdu 2 points le vendredi 13 janvier, passant de AA - à A.
Enfin, Millenniumbcp-Ageas passe de BBB- à BB ; Nacional de Reaseguros SA de A+ à A ;  Societa Cattolica di Assicurazione de A - à BBB +, et Unipol de A - à BBB +.

Quelques assureurs restent inquiets

Du côté d’Axa (notée AA - au 17 janvier 2012), on s’attend aussi à voir la note du groupe abaissée, peut-être même avant le délai de 4 semaines. « Un tel abaissement, par nature quasiment mécanique, ne devrait pas avoir d’impact significatif sur le bilan d’Axa ou les niveaux de solvabilité, qui sont très solides », a précisé le groupe dans un communiqué. D’autres, tels qu’Allianz, Aviva ou CNP Assurances se savent exposés à une éventuelle dégradation d’ici la fin du mois de février.
En effet, dès le 9 décembre, lorsqu’elle avait mis sous surveillance le « AAA » de la France, l’agence de notation Standard & Poor’s avait placé sous surveillance négative (impliquant un possible abaissement de leurs notations dans les semaines suivantes) la note de 15 sociétés d’assurance en Europe. Or, le 17 janvier, 7 d’entre elles ont été dégradées, laissant dans l’incertitude : Allianz, Aviva, Axa, CNP, Irish Public Bodies Mutual Instances Ltd, Pozavarovalnica Sava dd, RSA Insurance Ireland Ltd et Triglav.

Catherine Dufrêne et Anne Lavaud




Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin imprimer envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

 


Rechercher
Abonnez-vous
RSS Twitter Facebook Viadeo Application Connectez-vous