L'article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

Assurance vie : le danger flat tax

Publié le 21 septembre 2017 à 17h 00 par Géraldine Bruguière-Fontenille

Promesse d’Emmanuel Macron, le prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital doit concerner l’assurance vie. Un total contre-sens économique, dénoncent les assureurs.

Aujourd’hui, si l’assuré opte pour le prélèvement forfaitaire libératoire, la fiscalité encourage à détenir plus de 8 ans son contrat d’assurance vie. Ce qui ne serait plus le cas avec le prélèvement forfaitaire unique. A noter que les prélèvements sociaux augmenteront en 2018 si la hausse de la CSG d’1,7 point est adoptée dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018.
Aujourd’hui, si l’assuré opte pour le prélèvement forfaitaire libératoire, la fiscalité encourage à détenir plus de 8 ans son contrat d’assurance vie. Ce qui ne serait plus le cas avec le prélèvement forfaitaire unique. A noter que les prélèvements sociaux augmenteront en 2018 si la hausse de la CSG d’1,7 point est adoptée dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018.
pagadesign / Getty Images / iStockphoto
«  L’assurance vie est construite sur une idée simple : plus longtemps vous restez, mieux c’est  », martelait Bernard Spitz , président de la Fédération française de l’assurance (FFA) sur RMC, le 31 août […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L'Argus de l'assurance, vous accédez à :

  • Toute l'actualité des compagnies, mutuelles, IP et réseaux de distribution
  • 15 classements exclusifs et des indicateurs de marché
  • Plus de 400 analyses de jurisprudence pour saisir immédiatement les impacts des nouvelles réglementations
  • Une sélection d'analyses produits décryptées et commentées
Déjà abonné ?Connectez-vous Pas encore abonné ?Abonnez-vous

Effectuer une autre recherche

Rechercher