Agéa : un congrès et beaucoup d'annonces

Par - Publié le

,

,

A l’occasion de son congrès national qui se déroule le 16 mars 2018, la Fédération nationale des syndicats d'agents généraux d'assurances a présenté son « socle commun » pour la croissance et le succès des agents généraux. Les pistes et les recommandations de Patrick Evrard, son président.

 

Déterminer quelles sont les meilleures pistes pour augmenter le chiffre d’affaires et favoriser la croissance des agents généraux : telle est la volonté affichée d’Agéa, la fédération nationale des syndicats d’agents généraux, qui tenait son congrès ce vendredi 16 mars 2018, au Palais des Congrès à Paris. C’est à cette occasion, que Patrick Evrard, le président de la fédération, a exposé le fruit des travaux entamés il y a maintenant un an, sur la refonte du métier. Syndicats, compagnies, agents… Tous ont répondu à l’appel pour écouter les différentes propositions contenues dans ce « socle commun ».  

Des annonces fortes 

Ce congrès a surtout été l'occasion pour la fédération de faire plusieurs annonces fortes pour la transformation du métier : 
 

  • Un diplôme d’agent général qui sanctionne et valorise l’entrée dans la profession. Ouvert après le BAC, il s’agira d’une formation à l’entreprenariat de 200 à 300 heures (selon une étude réalisée auprès de 2 000 agents généraux Agéa, 92 % sont favorables à la mise en place d’un diplôme).
  • Une plateforme de débordement téléphonique, pour éviter de perdre les appels des clients.
  • La création d’un « Lab usages et technologies » afin de développer les compétences et la compréhension des évolutions qui transforment les usages.
  • La mise en place d’un simulateur pour aider les agents à choisir leur mode d’exercice (SARL, EIRL), d'ailleurs  90 % des agents souhaitent pouvoir choisir leur forme juridique.
  • Une réflexion pour la mise en place de commissionnements sur des bases qualitatives (multi-équipement, fidélisation, taux d’impayés, etc.) et un forfait de service sur la base de services additionnels se référant à des actions identifiées.
  • La volonté de construire avec la FFA une charte éthique pour le Règlement général de protection des données (RGPD).
  • La mise à disposition de compléments de formation, à l'instar du Mooc sur l'assurance emprunteur mais également d'outils et de dispositifs pour diagnostiquer les situations d'entreprise des agents, et construire leur plan de développement. 
  • Une certification professionnelle pour le métier du "collaborateur d'agence". 

 

Un socle commun en 4 parties

Toutes ces propositions figurent donc dans le "socle commun" qui s'affirme comme base de référence, à la fois pour les syndicats vis-à-vis de leur compagnie mandante, mais aussi pour les agents généraux, dans leur plan de développement.

Il est axé sur 4 grands chapitres :
 

  • Une promesse client renforcée.
  • Une relation compagnie – agents rénovée.
  • L’agent général, un entrepreneur d’assurance mieux reconnu.
  • L’agence, une entreprise multicanale aux compétences renforcées.

 

Seul l'avenir nous dira quel sera le succès de ce congrès. Patrick Evrard, se veut confiant et précise à ceux qui sont venus : "ces pistes, je vous invite à les suivre, à prendre un peu de recul face à votre quotidien, pour réfléchir tout comme nous l'avons fait à votre avenir". 



Effectuer une autre recherche

Rechercher