Aide à la Complémentaire Santé : l’ACS-P pointe les insuffisances du dispositif

Par - Publié le

,

,

Créée par des acteurs mutualistes et associatifs pour faciliter l’accès à l’aide à la complémentaire santé, l’ACS-P déplore un taux de recours à ce dispositif toujours trop faible.

Un peu plus de deux après la mise en place du nouveau dispositif d’aide à la complémentaire santé (ACS) par les pouvoirs publics, l’association ACS-P, qui porte une des offres référencées, se dit satisfaite des résultats en termes d’adhésion mais pointe des problèmes persistants de respect comme de recours aux droits des assurés. Depuis l’entrée en vigueur de la réforme au 1er juillet 2015, l’offre de l’ACS-P a permis à plus de 500000 personnes de se doter d’une complémentaire santé. Un résultat conforme à la volonté de l’association « de favoriser l’accès aux soins des populations en précarité via une complémentaire santé », indique un communiqué.

Des droits inégalement respectés

En revanche, selon une étude interne réalisée entre novembre 2016 et juillet 2017, l’ACS-P a constaté que les droits liés à l’ACS étaient inégalement respectés, puisqu’environ 30% des bénéficiaires ont dénoncé le recours aux dépassements d’honoraires, voire un refus de soins dans les cas les plus extrêmes. Et 45% des personnes interrogées ont dû renoncer au moins une fois à un soin pour raisons financières.

Priorité à l’informatioN

L’association pointe aussi un taux de recours toujours trop faible (entre 31 et 45%), et « n’évoluant pas suffisamment depuis 2015 ». La priorité reste donc de fournir un accès simplifié aux informations sur les droits des bénéficiaires, souligne l’ACS-P, qui affirme qu’elle sera « vigilante » sur les conditions du prochain appel d’offres, visant à renouveler le dispositif l’an prochain.

L’ACS-P (association pour l’accès à la complémentaire santé des populations en précarité) est une association créée le 12 juin 2013 qui, comprend aujourd’hui, les mutuelles co- assureurs du Groupe VYV (Harmonie mutuelle, MGEN MGEFI, MNT), du Groupe AESIO (Adréa Mutuelle, Apréva Mutuelle, Eovi MCD), MCDEF, Ociane Groupe Matmut, Solimut Mutuelle de France et 31 mutuelles distributrices du contrat ainsi que le Mouvement ATD-Quart Monde, les associations AGIR-abcd, le CISS et quelques collectivités territoriales



Effectuer une autre recherche

Rechercher