Allianz s’apprête à se retirer du marché indien

Par - Publié le

Allianz s’apprêterait à céder toutes ses parts dans la joint-venture créé avec son partenaire Indien Bajaj Finserv dans les activités Vie et Dommages pour 100 milliards de roupies (134 millions d’euros).

Oliver Bäte, le patron d'Allianz, a entamé une cure de nettoyage du portefeuille pour sortir les activités non rentables.
Oliver Bäte, le patron d'Allianz, a entamé une cure de nettoyage du portefeuille pour sortir les activités non rentables.

Le groupe allemand Allianz souhaite se retirer du marché indien, selon le quotidien de New-Dehli « Mint ». Pour cela, il s’apprêterait à céder toutes ses parts dans le joint-venture créé avec son partenaire Indien Bajaj Finserv dans les activités Vie et Dommages pour 100 milliards de roupies (134 millions d’euros).

Option d'achat

Allianz détient 25% dans cette joint-venture créé il y a quinze ans. Une loi indienne de 2015 offrait à l’assureur allemand une option d’achat qui lui aurait permis de monter à 45% dans le capital. Mais les deux partenaires n’auraient pas réussi à se mettre d’accord sur le prix, selon « Mint ». Le groupe indien a déclaré dans un communiqué que les négociations étaient toujours en cours et l’option de rachat n'arrivait à échéance que fin juillet.

Nettoyage du portefeuille

Allianz n’a pas souhaité commenter cette information. Un retrait du marché indien s’inscrirait néanmoins dans la stratégie de « nettoyage » suivie par le nouveau patron d’Allianz, Oliver Bäte, qui a remis en cause tous ses investissements non rentables dans le monde afin d’augmenter la rentabilité mais aussi de remplir les impératifs de Solva 2. Allianz a déjà cédé des activités en Corée du sud et à Taiwan.



Effectuer une autre recherche

Rechercher