precedent Suivant Dossier : les résultats semestriels 2016 dans l'assurance 17 / 22

April affiche une bonne dynamique commerciale… mais peine à la transformer en résultat

Par - Publié le

,

,

,

,

En dépit d’une bonne dynamique commerciale au premier semestre avec un chiffre d’affaires en hausse de 7,1% à 430,2 M€, April réitère l’indication donnée en mars : cette année, le résultat opérationnel courant devrait encore baisser de 8% à 12%.

« Des performances dans la continuité du premier trimestre » : c’est par ce commentaire un peu laconique que Marc Le Doze, Directeur Financier du groupe April, a défini les performances commerciales du premier semestre. Le groupe affiche sur la période un chiffre d’affaires de 430,2M€, en hausse de 7,1% (en proforma comme en publié), lequel est constitué de 56% de commissions et honoraires de courtage (242,4 M€, +1%), et de 44% de primes d’assurance (187,8 M€, + 16,1%). C’est donc l’activité de portage de risque qui tire la croissance. « Toutefois, comme cette activité est très largement réassurée pour en limiter la volatilité sur les résultats, cela limite aussi son impact sur les résultats », explique Marc Le Doze. Et de rappeler qu’à fin 2015, l’activité d’assurance ne contribuait ainsi qu’à hauteur de 14% de la marge de brute, ordre de grandeur qui reste valable. « L’activité de portage de risque intervient en soutien de l’activité de courtage », complète le directeur financier.

Bonne dynamique sur l’assurance

Ce rappel sur le modèle économique posé, April affiche, sur son activité d’assurance, une très légère inflexion de sa croissance en santé-prévoyance (+4,8% contre +5,9% au premier trimestre), sans que cela soit jugé significatif, avec « un bon développement des portefeuilles sur les cibles seniors, TNS et expatriés ». Mise en run-off il y a quelques années, l’activité emprunteur a été ré-ouverte à la souscription fin 2015. Quant à l’activité d’assurance dommages (PJ, assurance de biens et responsabilité en affinitaire et entreprises), elle bondit de 36%, à 81 M€.

Très légère croissance côté courtage

Les commissions et honoraires de courtage évoluent en territoire légèrement positif, avec une croissance de 1%, à 242,4 M€. En santé-prévoyance, elles affichent une progression de 0,3% en publié (mais un repli de 1,7% en proforma, du fait des acquisitions réalisées fin 2015) : la baisse des commissions en santé individuelle, autrement dit l'effet ANI, n’est pour l’instant pas suffisamment compensée. En emprunteur, le groupe affiche « une dynamique très favorable », avec une croissance de 4,3% à fin juin, « après une année 2015 exceptionnelle ». En dommage, la croissance est de +1,9% en publié et de +5,8% à périmètre et change constant, reflet d’effets de change défavorables en Amérique latine et au Canada, et de la bonne tenue des activités grossistes en France.

Repli attendu du résultat opérationnel courant

April publiera ses résultats du premier semestre de façon plus détaillée le 8 septembre, mais confirme d’ores et déjà ce qui avait été indiqué en mars : en dépit de la bonne dynamique commerciale, le résultat opérationnel courant devrait encore baisser de 8% à 12% cette année (73,1 M€ en 2015, contre 76,1 M€ en 2014).

 


precedent Suivant Dossier : les résultats semestriels 2016 dans l'assurance 17 / 22


Effectuer une autre recherche

Rechercher