April et Malakoff Médéric : un partenariat renforcé

Par - Mis à jour le 17 mai 2018, à 17h 37 - Publié le

,

,

,

,

April et Malakoff Médéric renforcent leurs liens sur la prévoyance, la gestion et la réassurance. Un partenariat qui s’inscrit dans les orientations stratégiques du courtier grossiste et du groupe de protection sociale.

Emmanuel Morandini, directeur général du groupe April (à gauche) et Christophe Scherrer, directeur général délégué de Malakoff Médéric
Emmanuel Morandini, directeur général du groupe April (à gauche) et Christophe Scherrer, directeur général délégué de Malakoff Médéric

Les liens entre April et Malakoff Médéric sont anciens. Le groupe de protection sociale figurait parmi les premiers porteurs de risques du courtier grossiste, lors de ses débuts. Et le lyonnais est aujourd’hui un des premiers acteurs du réseau de courtage de Malakoff Médéric. Mais les deux partenaires ont décidé d’aller encore plus loin, avec une collaboration renforcée sur la distribution de produits, la délégation de gestion et la réassurance.

Un partenariat qui serait plus que jamais gagnant-gagnant à entendre les intéressés. « Cet accord s’inscrit totalement dans notre stratégie de partenariat en architecture ouverte, intégrant tout ou partie de la chaîne de valeur de l’assurance », commente Christophe Scherrer, directeur général délégué de Malakoff Médéric.« Ce partenariat répond pleinement à notre stratégie de développement des grands comptes, explique pour sa part Emmanuel Morandini, directeur général du groupe April. Nous entendons devenir un interlocuteur privilégié en complément de gammes comme en services et gestion. »

Malakoff Médéric étoffe sa gamme

Très concrètement, cette collaboration permet à Malakoff Médéric de proposer depuis quelques semaines une garantie accidents corporels - produit dont il ne disposait pas jusqu’alors - et une offre assurance emprunteur. « Nous avons souhaité enrichir notre offre dans une logique de multiéquipement et profiter de la libéralisation du marché de l’emprunteur à la suite de l’adoption de l’amendement Bourquin », précise Christophe Scherrer. Soucieux de ne pas perdre de temps, le groupe dirigé par Thomas Saunier a trouvé « un éco-système global » chez son partenaire April, en charge de la vente et de la gestion des deux nouvelles offres en marque blanche.

April rationalise son tiers-payant

Mais ce partenariat comprend également un important volet consacré à la gestion. Depuis le 1er janvier 2018, Viamédis, filiale de Malakoff Médéric, est devenu l’organisme de tiers-payant pour l’essentiel du portefeuille santé d’April. « Nous avions plusieurs solutions de tiers-payant et nous avions engagé une réflexion sur un possible intervenant unique. Les discussions engagées l’année dernière ont été l’occasion de sauter le pas, avec une proposition techniquement et économiquement compétitive», justifie Emmanuel Morandini.

Dans le même temps, Cetim, l’entité de gestion pour compte de tiers d’April, reprend un portefeuille du groupe paritaire. Composé principalement de contrats standards de TPE-PME, celui-ci était déjà en gestion déléguée. «Dans le cadre de ce partenariat global, les conditions économiques de reprise par Cetim étaient intéressantes », souligne Christophe SCherrer.

Enfin, dernier volet, Malakoff Médéric va renforcer sa place dans le pool des réassureurs d’April. Le groupe de protection sociale devrait notamment intégrer des programmes d’assurance du groupe lyonnais auxquels il ne participait pas jusqu’à présent. « Notre volonté est de travailler avec des porteurs de risques moins nombreux, plus solides et avec lesquels nous pouvons développer des activités », souligne Emmanuel Morandini alors que Christophe Scherrer rappelle que « l’activité de porteur de risques et de réassurance est un axe de développement commercial important » pour le groupe paritaire.


Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher