Attentat de Barcelone : les assisteurs mobilisés

Par - Publié le

,

,

,

Suite à l'attentat perpétré le 17 août 2017 à Barcelone et qui a fait 26 victimes françaises dont 11 dans un état grave, les assisteurs traitent déjà plusieurs dossiers.

Les assisteurs ont presque tous ouvert une cellule de crise après l'attentat de Barcelone
Les assisteurs ont presque tous ouvert une cellule de crise après l'attentat de Barcelone

« On a été sollicité avec, à ce stade, 10 dossiers en cours de traitement par la cellule de crise que  nous avons ouverte », explique-t-on chez Inter Mutuelles Assistance qui s'occupe des assurés Maif, Matmut et Macif. 26 Français ont, en effet, été victimes de l'attentat terroriste qui a frappé Barcelone le 17 août 2017. Onze d'entre eux sont dans un état grave. Sur les 10 dossiers d'IMA, 7 sont traités par la filiale du groupe à Madrid et un seul cas s'avère pour l'heure médical, avec une hospitalisation, mais pas de pronostic vital engagé. « Il s'agit principalement de demandes de relogement ou de poursuite de voyage de Français paniqués qui veulent soit quitter Barcelone pour aller ailleurs ou rentrer plus tôt », poursuit IMA qui accompagne aussi via un soutien psychologique un groupe de jeunes qui se trouvaient à proximité.

Cellule psychologique pour un groupe d'enfants

De  son côté, Mutuaide Assistance, filiale de Groupama, gère deux cas : un groupe d'enfants dont un a une éraflure, se trouvant proches du lieu de l'assaut. « Nous leur avons décliné une cellule psychologique car ils ont été coincés, bloqués par la police, puis rapatriés dans leur établissement de vacances », relate Laurent Bouschon, directeur général de Mutuaide Assistance. Puis le cas d'une famille dont un des membres a eu une fracture et du se faire poser un plâtre et dont la fille fait, en revanche, partie des blessées graves, dépendant d'un autre assureur. « Nous suivons le dossier de l'ensemble de la famille », souligne Laurent Bouschon.

Mutuaide Assistance étant l'assisteur des cartes bancaires du Crédit Agricole et du Crédit Lyonnais, le dirigeant s'attend à recevoir d'autres sollicitations prochainement, les personnes n'ayant pas immédiatement le reflexe d'appeler leur assisteur ni la connaissance exacte des prestations dont ils ont droit et notamment l'aide psychologique.

Même son de cloche chez IMA : «Cela peut vite évoluer, les gens appelant le quai d'Orsay qui les invitent ensuite à nous contacter, d'ailleurs à Nice, nous avons traité autant de dossiers ex post que dans la foulée ». Or, la cellule de crise ouverte par le quai d'Orsay a reçu plus de 3200 appels...

Mondial Assistance et Europ Assistance n'ont pas souhaité communiquer.



Effectuer une autre recherche

Rechercher