IMA déploie son programme d’e-santé

Par - Publié le

,

,

Dirigé par Martine Carlu, le pôle « santé bien-vivre » d’Inter Mutuelles Assistance lance le programme IMA S@nté. Il s'agit d'une offre modulaire d’accompagnement au bien-être et bien vieillir.

IMA vise 100M€ de CA avec son pôle Santé Bien Vivre d'ici 2020
IMA vise 100M€ de CA avec son pôle Santé Bien Vivre d'ici 2020

Le programme s’appelle Ima S@nté. Il est le fruit de deux ans de travail au sein du nouveau pôle Santé Bien Vivre d’Inter Mutuelles Assistance, créé suite au rachat, en 2011, de Séréna, la plate-forme de services à la personne (ménagers, handicap, garde d’enfants, dépannage…), initialement fondée par Maif avant que Caisse d’Epargne, Macif, et MGEN la rejoignent. La société d’assistance dispose, depuis lors, de conseillers d'assistance, médecins, infirmières, ergothérapeutes ou encore travailleurs sociaux à même de donner corps à son projet de diversification.

Un pôle serviciel prometteur

A date, le pôle réalise 72,4 M€ de chiffre d'affaires par an en traitant 115 000 dossiers et en évaluant plus de 14 000 personnes âgées. La vocation d’IMA S@nté consiste aujourd'hui à favoriser la prise en charge par la personne de sa propre santé dans le cadre d’une offre globale comprenant un socle de services de gestion de la santé au quotidien et des modules complémentaires (hospitalisation, bien-être et maladies chroniques).

Coupler humain et digital

IMA S@nté repose sur un couplage d’outils digitaux (portail web sécurisé) et d’accompagnement humain (plateforme médico-sociale), reliés aux services d’assistance traditionnelle du groupe. Présenté le 23 mars 2017 aux mutuelles santé, institutions de prévoyance et assureurs, le programme a suscité un fort intérêt avec « une quinzaine de déploiement à l’étude », confie Martine Carlu, directrice du pôle qui bénéficie de la confiance de la Mutuelle Générale et d'une autre mutuelle santé.

Le programme s’articule autour de quatre axes :

  • Le maintien à domicile des personnes âgées grâce à des compétences interdisciplinaires : évaluation de la fragilité, réaménagement du domicile, téléassistance…
  • L’accompagnement de la fragilité financière : plan de redressement…
  • La télésanté.
  • Le case management : aider des bénéficiaires dans des cas complexes à retrouver une autonomie, une socialisation, voire un emploi.

IMA agrège, à cette fin, les services de partenaires comme Siel bleu, Cresus, Calyxis, Healthways et Santech.

Inclusions et options

L'offre Ma Santé au quotidien est ainsi bâtie autour du service « Mon bien-être » (suivi santé, prise de rendez-vous médicaux en ligne, réseaux de médecins spécialisés,…), puis Mon hospitalisation (parcours personnalisé de l’admission à la sortie, soutien…) et enfin Mon parcours santé (adoption de bons comportements face à une maladie chronique…). Coût : 2 à 4 € par personne et par an. Le modèle économique repose sur une « première couche de services » vendue en inclusion de contrats d’assurance dans une logique de prestations offertes par l’assureur. Puis des modules optionnels sont proposés directement aux assurés qui veulent étoffer leur bouquet de services.

Nouer un lien quotidien

L’enjeu pour les assureurs est tel que Martine Carlu veut croire au succès de son pôle d’expertises. « Une personne sur 10 est hospitalisée chaque année, donc nous allons mesurer, suite au déploiement de notre offre, le nombre de re-hospitalisation évitées… », explique Martine Carlu, avant d’ajouter que « l’assureur rentre par ce biais vraiment dans le quotidien de ses assurés ». Reste à ce que cette approche holistique de la personne entre dans les mœurs. La société d'assistance vise 100 M€ de résultats pour ce pôle à horizon 2020.

 

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher