Les Français repartent en vacances (baromètre Ipsos-Europ Assistance 2017)

Par - Publié le

,

,

,

,

Selon la 17ème édition du baromètre Ipsos/Europ Assistance, les Français seront 63% à prendre la poudre d'escampette cet été 2017 contre 54% l'an dernier. L'assurance annulation voyage, entre autres, est massivement souscrite.

Les Français ont l'intention de partir en vacances cet été 2017
Les Français ont l'intention de partir en vacances cet été 2017

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. En 2017, les Français ont des projets d’escapades estivales ! Selon le baromètre Ipsos/Europ Assistancequi a interrogé 1 000 Français*, 63% d'entre eux déclarent qu’ils partiront en vacances contre 54% en 2016, soit un retour aux niveaux de 2010. «Toutefois, les vacanciers français opteront pour des séjours plus courts de deux semaines contres trois semaines, ce qui explique aussi la baisse de 11% du budget qu’ils consacrent aux vacances : 1982 €», souligne Béatrice Ogée, CEO d’Europ Assistance France. De fait, 29% des Français ne partiront qu‘une semaine (+13%) et même moins d’une semaine (+ 4%) tandis que seuls 10% prévoient de jouer les touristes plus de quatre semaines (- 10 points).

Après la France, l'Espagne a la faveur des Français

Leurs points de chute favoris ? Le triptyque latin : Espagne (12%), Italie (9%) et Portugal (5%) et certainement pour humer l’air marin (63%).  A noter, cependant, un regain d’intérêt pour les destinations urbaines qui séduisent 11% des Français (New York en tête). A l’échelle des 8 000 européens interrogés, le risque terroriste continue d’être un critère constant et prégnant de choix - à 48% - dans la décision du lieu de villégiature. 41% accordent aussi de l’importance à la sûreté du pays, redoutant des attaques personnelles (+3%), 38% s’inquiètent du risque sanitaire et 29% craignent des catastrophes naturelles. Autant de raisons qui amèneront 63% des Français à prendre leurs vacances en … France. «On peut s’attendre à un usage accru de la voiture avec des allers retours plus nombreux et donc, à l’instar de l’an dernier, une suractivité pour les sociétés d’assistance qui dépendra également de la météo», détaille Béatrice Ogée.

Le boom des hébergements collaboratifs

Côté activités, ils ne prévoient pas de faire les casse-cou, mais de se reposer et de profiter de leurs proches. Nouvelles pratiques collaboratives obligent, les Français seront 15% à réserver sur des sites d’échanges gratuits entre particuliers et 23% à louer une chambre chez un particulier. Un ratio supérieur à la moyenne européenne. «Avec 42% de locations saisonnières au global, en hausse de 7 points, les Français sont champions de ce type d’hébergement dont la pratique consumériste n’est pas encore prise en compte dans les contrats d’assurance classique», poursuit-elle. 

Vacances, je n'oublie pas ma maison

Enfin, désireux de mieux se couvrir, plus de 65% des vacanciers tricolores ont recours à une solution d’assistance voyage (ndlr : c’est deux fois plus que les italiens). 60% souscrivent également l’assurance annulation voyage. «Cela rentre dans les mœurs», intervient Béatrice Ogée. 58% se dotent d’une couverture médicale et 66% de l’assurance rapatriement. Absents, les Français sont aussi 87% à déclarer que leur premier souci reste… leur domicile quand ils n’y sont pas ! De quoi imaginer un potentiel boom du marché de l'équipement de télésurveillance.

* Entre le 28 mars et le 21 avril 2017.
 



Effectuer une autre recherche

Rechercher