Assurance construction : Allianz fait le choix du digital

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

La compagnie engage une véritable transformation digitale de sa couverture des chantiers du BTP, tant en matière de souscription, d’expertise ou de prévention.

Parmi les nouveaux services proposés par Allianz dans l'assurance construction figurent la souscription totalement dématérialisée ou l'indemnisation sans expertise
Parmi les nouveaux services proposés par Allianz dans l'assurance construction figurent la souscription totalement dématérialisée ou l'indemnisation sans expertise
© Guittet Pascal

Leader sur le marché des entreprises en France et  parmi les plus grands acteurs construction avec 287M€ de CA (13% de parts de marché), Allianz a fait des grands chantiers une de ses cibles privilégiées. Après une période de crise durant laquelle il est resté positionné sur le marché, l’assureur allemand profite de la reprise et de l’actualité du Grand Paris, qualifié de « chantier du siècle », pour redéfinir sa stratégie. L’objectif affiché ? Une progression de 3% du CA d’ici 2020.
Pour ce faire, la compagnie a entièrement revu la présentation de son offre autour de services associés. « Au-delà de notre expertise technique reconnue sur le secteur de la construction, qui nous a permis d’accompagner des réalisations emblématiques comme la Seine Musicale ou la Samaritaine, nous avons développé des outils qui correspondent aux besoins de nos clients du BTP », confirme Franck Le Vallois, membre du comité exécutif en charge de l’Unité Distribution et Business Leader du marché de l'assurance entreprise d'Allianz France.

Une souscription entièrement dématérialisée

Ainsi, afin de réduire la masse de papiers et de démarches administratives liées à la signature des contrats cadres, qui peuvent comporter plusieurs dizaines d’opérations par an, Allianz a mis au point la signature électronique des documents contractuels, avec valeur juridique. Cette solution 100% digitale dématérialise entièrement le processus de souscription, tout en facilitant sa traçabilité.
Pour les dommages matériels sans recours comme les infiltrations ou la fissuration de carrelage, Allianz propose désormais l’indemnisation sans expertise ou avec une expertise uniquement téléphonique. « Les petits sinistres sont fréquents et coûtent souvent plus chers en gestion qu’en indemnisation », confie Michael Hörr, directeur des Opérations d’assurance Entreprises et Collectives d’Allianz France.
Idem pour les petits sinistres corporels sur les chantiers, où une solution d’indemnisation est proposée sans expertise médicale, dans un souci d’efficacité et de gain de temps. Et pour accélérer le traitement des sinistres nécessitant un expert, Allianz a développé la solution « Expertise en 1 temps », avec son réseau d’expertise construction Saretec. Adaptée aux sinistres Dommages Ouvrage sans gravité ni recours, cette solution permet à l’assuré d’accepter directement sur tablette la proposition d’indemnisation de l’expert lors de sa visite sur site du sinistre, déclenchant ainsi immédiatement le processus de règlement des dommages.


Favoriser la prévention connectée

En partenariat avec des start-ups et dans un souci de limitation des dommages durant le chantier, Allianz a mis au point une « prévention connectée » par le biais de capteurs qui détectent les anomalies lors de la phase de construction : instrusion, départ d’incendie, déformation excessive des structures, variation thermique, vibrations…Destinée uniquement aux grands chantiers compte tenu de son coût, cette solution permet de prévenir les sinistres sur le bâtiment existant mais également sur les avoisinants. Elle complète une offre sur-mesure de management de chantier qui mobilise un ingénieur prévention pendant 4 jours en amont du chantier pour définir les process et limiter les risques de défaillances humaines, souvent à l’origine des sinistres.
Aurélie Nicolas


Franck  Le Vallois

Franck Le Vallois

Membre du comité exécutif chargé de l’Unité Distribution et business leader du marché de l'assurance entreprise d'Allianz France

Franck Le Vallois est né en 1973. 1997 : diplôme de l’Ecole polytechnique. 1999 : diplôme de l'École nationale de la statistique et de l'administration (Ensae). Diplôme de l’Institut des [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher