Assurance vie : les rendements des fonds euros attendus sous les 2% en 2016

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

L’environnement de taux bas persistant et la baisse des rendements financiers issus des placements des assureurs devraient conduire le marché français à servir des rendements inférieurs à 2% sur les fonds en euros, selon les premières projections.


DR

Les appels conjoints et répétés de l’ACPR et du Haut conseil de stabilité financière à la modération des rendements servis en assurance vie devraient être reçus. Pour 2016, le marché anticipe un rendement moyen des fonds euros en-deçà du seuil de 2%, à 1,90%.

Un taux en recul de 40 points de base par rapport à 2015 à 2,30% (source : Fédération française de l’assurance). Un rendement moyen « qui n’est pas irréaliste », a déclaré Sylvain de Forges, directeur général délégué d’AG2R La Mondiale lors d’une conférence sur la stratégie d’investissement en 2017. Et d’ajouter : « Nous allons serrer le frein à main en 2017 dans la mesure où le contrat euros est exigeant en matière de fonds propres à mobiliser. » Le groupe de protection sociale dévoilera d’ailleurs ses taux servis en 2016 d’ici mi-décembre, date de son conseil d’administration.

Source : AG2R La Mondiale

1,5% en 2020 ?

La tendance baissière est appelée à se poursuivre dans les années à venir, si l’on en croit les projections. En 2017, les taux servis risquent de ressortir à environ 1,7% puis 1,6% en 2018 pour converger rapidement vers le seuil de 1,5%. En cause : les fonds en euros reflètent avec retard la baisse des rendements du portefeuille d’investissement des assureurs.

Entre 2008 et 2016, le taux de rendement moyen du portefeuille obligataire de La Mondiale a reculé de 4,86% à 3,19%. Les compagnies remplacent, en effet, leurs coupons arrivés à échéance par de nouveaux titres dont les rendements financiers tendent vers 0, voire sont négatifs.

A moins que la future provision pour rendements futurs (PRF), en cours d'élaboration entre la profession et le Trésor, ainsi que le révélait L'Argus de l'assurance cette semaine, ne permette un lissage des rendements dans le temps.

Accélération de l’inflation

La baisse des rendements des fonds euros devrait également intervenir dans un contexte de reprise de l’inflation, plus défavorable aux épargnants. Nulle en 2015, l’inflation (y compris sous-jacente, hors pétrole) devrait rebondir en 2017 pour atteindre 1,3% en France et 1,6% en zone euro, selon les prévisions d’AG2R La Mondiale. De quoi réduire considérablement le rendement net pour les épargnants.

Vers une remontée des taux ?

Seul signal encourageant pour les assureurs : les taux d’intérêts à long terme pourraient repartir à la hausse. « A moyen terme, l’OAT 10 ans, après avoir connu un plancher cette année, remontera progressivement vers 2% et 2,5% à long terme », projette Philippe Brossard, chef économiste d’AG2R La Mondiale. Et de compléter : « Toute remontée progressive des taux est une bonne nouvelle. » Lors du dernier baromètre des décideurs d'Eurogroup Consulting, les patrons du secteur jugeaient, en effet, systémique, l'idée d'une envolée brutale des taux.



Effectuer une autre recherche

Rechercher