Assurance vie : Macif dévoile des rendements 2015 en baisse

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Comme l’an passé, le groupe mutualiste est le premier assureur à publier les taux de rendements 2015 de ses fonds euros. Ceux-ci s’inscrivent une nouvelle fois en légère baisse, entre 1,8% et 2,4%, en ligne avec les préconisations récentes du Haut conseil de stabilité financière (HCSF).

Actiplus (assurance vie multisupports) et Actiplus Option (contrat monosupport) servent 2,40% nets de frais de gestion, mais hors prélèvements sociaux (contre 2,60% en 2014 et 3% en 2013).
Actiplus (assurance vie multisupports) et Actiplus Option (contrat monosupport) servent 2,40% nets de frais de gestion, mais hors prélèvements sociaux (contre 2,60% en 2014 et 3% en 2013).
DR

On attendait les annonces des taux de rendement 2015 des fonds euros avec impatience. A l’instar de 2014, c'est encore le groupe Macif qui a dégainé le premier dans l’assurance : Mutavie, sa filiale assurance vie a, en effet, dévoilé ce mercredi 16 décembre 2015 les taux de rendement de ses contrats.

Une baisse plus modérée qu’en 2014

Premier constat : ils affichent un léger recul. Actiplus (assurance vie multisupports) et Actiplus Option (contrat monosupport) servent 2,4% nets de frais de gestion, mais hors prélèvements sociaux (contre 2,6% en 2014 et 3% en 2013).

Actiper, le contrat Perp de Mutavie, propose 2,3%, et Livret Vie, son contrat phare avec 13,325 Md€ d’encours gérés pour 971 481 assurés, ainsi que Livret Vie Option, servent  1,80%, soit une baisse de 0,20 point en un an. «Avec une inflation très faible en 2015, le rendement réel de l'épargne croît, permettant ainsi aux épargnants de faire évoluer leurs projets», indique la Macif dans un communiqué.

Renforcement de la PPB dans le contexte de taux bas

Les messages récents de l’ACPR et du Haut conseil de stabilité financière (HCSF), qui réunit notamment Michel Sapin et François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, ont manifestement été entendus. «Cette année encore, nous allons doter notre provision pour participation aux bénéfices (PPB) de manière significative afin de nous permettre de mieux accompagner toute évolution future des taux d’intérêts», souligne Philippe-Michel Labrosse, directeur du Pôle finance épargne du groupe Macif. Et d’ajouter : «La baisse régulière et durable des rendements obligataires nous incite à repenser nos contrats pour offrir à nos épargnants un accès facilité aux marchés financiers et des perspectives de performances nouvelles.»

Une baisse « nécessaire » selon le HCSF

Lors de sa septième séance début décembre, le HCSF avait insisté sur la «vigilance» concernant l’adéquation entre rendements 2015 et contexte de taux bas afin que les compagnies d’assurance puissent préserver leur solidité financière. Comme en septembre, le Haut conseil a plaidé pour la «poursuite des ajustements des rendements», qu’il juge «nécessaire» au regard de l’environnement persistant de taux bas.

L’an dernier, le taux de revalorisation des contrats individuels d’assurance vie et de capitalisation s’était établi à 2,54% nets de frais de gestion contre 2,80% en 2013, selon une étude de l'ACPR réalisée sur 52 millions de contrats.




Effectuer une autre recherche

Rechercher