precedent Suivant C'était 2015 : les rendements en assurance vie ont résisté (E-dossier) 3 / 10

Assurance vie – rendements 2014 : les épargnants trop chouchoutés ?

Par - Publié le

,

Les premiers rendements 2014 des fonds en euros ont mieux résisté que prévu. Mais les assureurs restent prudents et renforcent leurs réserves, obéissant notamment à la consigne du gouverneur de la Banque de France de doter la provision pour participations aux bénéfices (PPB).

 

 

Découvrez les meilleures performances du marché depuis que l’annonce des taux de rendement 2014 a débuté et retrouvez l’article complet, «Les assureurs chouchoutent (un peu trop) les épargnants» dans l’Argus du 30 janvier.

 

   

 

Deux questions à Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Facts & Figures

«Les compagnies offrant des rendements très attractifs se tirent une balle dans le pied»

Comment analysez-vous les premières annonces de taux de rendement ?
Les rendements annoncés en janvier sont toujours les plus flatteurs. À ce stade, ils baissent en moyenne de 0,30 à 0,40 point, moins qu’anticipé. Les compagnies offrant des rendements très attractifs se tirent une balle dans le pied, d’autant que même les plus bas annoncés sont déjà très élevés par rapport à l’inflation.

Les assureurs semblent en tout cas avoir retenu la consigne de doter la provision pour participation aux bénéfices (PPB)...
Pour piloter le rendement, l’assureur a plusieurs leviers : réaliser plus ou moins de plus-values latentes et/ou doter plus ou moins la PPB (voire la ponctionner). De 1,80 % en moyenne fin 2013, la PPB devrait monter à 2,10 % fin 2014, soit près d’une année de rendement pour certains. Elle sert à amortir dans le temps la variation des rendements. Grâce à elle, en 2015, le taux moyen se situerait autour de 2,0 %. Elle devra aussi soutenir la performance des fonds en euros en cas de remontée des taux. Si une dotation de 2,10 % de PPB peut apparaître élevée dans l’absolu, ce n’est pas aussi évident au regard des enjeux financiers probables à court, puis à moyen terme.

Propos recueillis par Carole Molé-Genlis

precedent Suivant C'était 2015 : les rendements en assurance vie ont résisté (E-dossier) 3 / 10


Effectuer une autre recherche

Rechercher