Attentat de Manchester : Pool Re se dit prêt à répondre aux demandes d’indemnisation

Par - Publié le

,

Spécialisé dans la couverture du risque terrorisme, l’organisme étatique de réassurance britannique, travaille actuellement avec ses membres à l'évaluation des dommages.

Pas de chiffres ni d’estimations. Quelques heures après l’attentat de Manchester qui a fait 22 morts et 116 blessés lundi dernier, l’organisme de réassurance britannique Pool Re a publié un communiqué laconique : « Pool Re va travailler avec ses membres afin de résoudre aussi vite que possible les demandes d’indemnisation consécutives à l’attaque. Nous ferons une autre déclaration dès lors que nous aurons davantage d’informations ».

2000 Md£ de risques souscrits

Pool Re, qui rassemble l’essentiel des acteurs de l’assurance britannique, a été créé en 1993 suite à l’incapacité du marché de répondre à l’attentat de l’IRA en avril 1992 à l’encontre de la bourse du fret maritime Baltic Exchange à Londres. L’attaque avait alors causé la mort de trois personnes. L’organisme déclare souscrire plus de 2000 milliards de livres (2295 Md€) de risques en propriété commerciale. 
Dans le cas de l’attentat de Manchester, la salle de concert (Manchester Arena) tout comme les annulations des différents concerts depuis les événements devraient faire l’objet de demandes de remboursements.

Cette attaque survient 21 ans après les attentats à la bombe dans l’un des principaux quartiers commerciaux de cette même ville. Plus de 200 personnes avaient alors été blessées. Selon des données de l’III (Information Insurance Institute), l’attentat de Manchester en 1996 reste le troisième événement le plus coûteux avec 966 millions de dollars (887m€) de pertes commerciales assurées. Les attentats terroristes aux Etats-Unis en septembre 2001 et l’attentat perpétré à la City de Londres en avril 93 ont coûté respectivement plus de 25 milliards (22 Md€) et 1,2 milliard de dollars (1,1 Md€).



Effectuer une autre recherche

Rechercher