Audioprothèses : l’Unsaf demande une suspension des conventionnements

Par - Publié le

,

,

,

,

Le syndicat national des audioprothésistes demande la suspension temporaire des conventionnements des réseaux de soins, suite au récent rapport de l’Igas sur le sujet.


pb826 / Creative Commons

La bataille continue entre l’Unsaf et, notamment, Carte Blanche Partenaires. Le syndicat national des audioprothésistes demande en effet la suspension des conventionnements d’audioprothésistes aux réseaux de soins… quelques jours seulement après que Carte Blanche Partenaires suspende, à titre temporaire, son processus de conventionnement.

Ce nouvel épisode survient alors qu’en début d’année 2017, l’appel à renouvellement du réseau d’audioprothésistes Carte Blanche Partenaires avait déjà suscité une polémique avec l’Unsaf, qui voyait dans le cahier des charges une « mise sous tutelle des professionnels de santé ».

Appel aux recommandations de l'Igas

Le syndicat, pour cette demande de suspension, s’appuie toutefois sur un élément nouveau – le rapport tant attendu de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur les réseaux de soins. Dans ledit rapport, l’Igas, si elle souligne la forte réduction des restes à charge sur ces postes de dépenses, est plus sceptique sur l’impact qualité. Surtout, elle considère que les réseaux « opèrent une restriction de la liberté de choix et de prescription, modérée pour les patients mais très forte pour les professionnels de santé (sur le plan financier et sur le plan des pratiques que les réseaux encadrent très fortement) ».

C’est sur la base de deux des neuf recommandations effectuées par l’Igas à la fin de ce rapport, en l’occurrence « procéder à une évaluation juridique approfondie du dispositif conventionnel sur lequel reposent les réseaux de soins » et « améliorer la sécurité des données à caractère personnel et médical collectées par les réseaux de soins », que l’Unsaf demande la suspension de « tout nouveau conventionnement par les réseaux de soins ».

Une requête qui a suscité une réaction courroucée du directeur général de Carte Blanche Partenaires, Jean-François Tripodi


Jean-François Tripodi

Jean-François Tripodi

Directeur général de Carte Blanche

Jean-François Tripodi est né le 6 octobre 1958. Diplôme en informatique. 1981-84 : en poste au sein du groupe sidérurgique français Usinor (devenu Arcelor) en début de carrière. 1984-91 : [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher