L'article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

Bernard Spitz (FFA) : « Les assureurs attendent de la compétence, de la confiance et de la protection »

Publié le 06 avril 2017 à 17h 00

Au terme de ce quinquennat, le président de la Fédération française de l’assurance (FFA) revient sur le travail positif mené avec les pouvoirs publics, notamment sur le financement de l’économie, mais également les occasions manquées, tout particulièrement en santé ou prévention des catastrophes naturelles. Et au travers de ce bilan, Bernard Spitz dresse un véritable discours de la méthode à l’intention du futur exécutif, en insistant sur la qualité du dialogue et l’équilibre des intérêts.

Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance (FFA).
Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance (FFA).
photos : BRUNO LEVY
1. Financement de l’économie et santé :  les chantiers les plus marquants du quinquennat, mais un dialogue inégal « L’assurance est présente dans tous les secteurs de la société : rares sont les projets importants ou débats publics qui ne la concernent pas, directement ou […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L'Argus de l'assurance, vous accédez à :

  • Toute l'actualité des compagnies, mutuelles, IP et réseaux de distribution
  • 15 classements exclusifs et des indicateurs de marché
  • Plus de 400 analyses de jurisprudence pour saisir immédiatement les impacts des nouvelles réglementations
  • Une sélection d'analyses produits décryptées et commentées
Déjà abonné ?Connectez-vous Pas encore abonné ?Abonnez-vous

Effectuer une autre recherche

Rechercher