Allianz : mieux accompagner des clients multi équipés

Par - Publié le

,

La convention annuelle de Mag3, le syndicat des agents généraux Allianz, s’est achevée vendredi 12 mai à Biarritz. Si le climat se crispe autour des majorations tarifaires, le réseau et la compagnie ont manifesté leur volonté commune de construire, ensemble, un réseau différent et ancrée dans le XXIème siècle. 

La convention Mag 3 a eu lieu les 11 et 12 mai à Biarritz.
La convention Mag 3 a eu lieu les 11 et 12 mai à Biarritz.

« 2017 est une année de transition pour le pays et pour le monde de l’assurance », a déclaré Jacques Richier, PDG d’Allianz France, vendredi 12 mai à Biarritz, lors de la convention annuelle de Mag3. Depuis quelques années, l’entreprise mène plusieurs chantiers d’envergure destinés à faire d’Allianz « un influenceur sur le marché de l’assurance ». Le plan « Innovation et confiance », qui entre dans sa troisième année, continue sa route : poursuite de la refonte de l’outil informatique, lancement à partir de l’été prochain d’un outil de gestion des flottes ou encore mise en œuvre du multi accès pour prendre en compte la réalité des clients hybrides (32 000 affaires hybrides réalisées en 2016).

De nouveaux services

Le multi accès, Allianz compte bien le booster via son programme « C3D », Client Connection for Commercial Dynamics. Objectif : passer d’une distribution traditionnelle de produits d’assurance et de garanties à un rôle d’accompagnement au quotidien de ses clients. Une révolution qui vise à recréer du flux physique en agence et qui se matérialise déjà au travers d’une trentaine de nouveaux services, présentés sur le stand Allianz aux 600 agents généraux présents à Biarritz.

Des offres, assurantielles ou non, à la fois à destination des agents (écrans à affichage dynamique proposant un contenu adapté et personnalisable, agence mobile,…) et des clients finaux (offre d’abonnement au badge télépéage Vinci Autoroutes, plateforme web pour trouver un bricoleur pour petits travaux ou encore un service de  réparation d’écran de téléphone portable).  « Nous sommes dans des démarches de test and learn », explique Franck Le Vallois, membre du comité excécutif en charge de la distribution qui se félicite que 400 agents aient remplis le questionnaire destiné à faire remonter les besoins et pointer les attentes.

Collaboration entre réseaux de distribution

Pour accroître le nombre de clients multi-équipés, Franck Le Vallois croit aussi beaucoup au développement de passerelles, établies sur la base du volontariat, entre les deux réseaux de distribution que sont Allianz Expertise et Conseil (AEC) et les agents généraux. AEC compte aujourd’hui 120 000 clients pro en assurance de personnes multi-équipés à 60%. Les agents généraux, de leur côté, ont un portefeuille de 600 000 multi-équipés à 70%. L’idée serait donc d’apporter de l’assurance dommages aux clients AEC, la réciproque n’étant pas encore à l’ordre du jour. « Ces passerelles sont pour moi une évidence », a déclaré Franck Le Vallois, exposant clairement les règles du jeu et conditions de réussite sur le terrain : « les clients AEC resteront AEC, idem pour les clients des agents, sinon cela  ne marchera pas ».

Des avancées concrètes pour les agents

Sur le terrain des agents,  les choses avancent. Très attendu, le poste de travail « Lagon » s’étoffe. Nouvel outil emprunteur depuis janvier dernier, liaison avec le service « jeresiliemoncontrat.com » en juin prochain, paiement par carte bancaire en novembre prochain, signature électronique et, très attendu par les agents,  l'affichage contextuel des codes firmes. Objectifs de ces améliorations : accroître la productivité commerciale.

Des avancées également en matière de délégation pointées par Alexandre Du Garreau, directeur commercial du réseau des agents généraux, comme l’attestation Madelin en assurance de  personnes ou la suppression de 40% des visas en pro en IARD.

Si la loi Hamon a provoqué une vraie « secousse sur le marché sous la puissance de frappe des banques, a rappelé François Nédey, directeur technique Allianz, la secousse est aujourd’hui stabilisée. » Il n’en demeure pas moins que la rotation des portefeuilles est une réalité et touche particulièrement les clients surtarifés, dont la « sensibilité tarifaire » devient parfois difficile à gérer sur le terrain. « Nous devons récompenser la multi possession »,  a estimé Alexandre Du Garreau.

Le dispositif « Atout Fidélité » à la main de l’agent, demandé par Mag3 et co-construit avec la compagnie, sera disponible dès le mois de juin. Il est perçu comme une « bouffée d’oxygène » pour les agents qui pourront récompenser leurs clients grâce à des bons de remboursement. « C’est sur la durée de vie du contrat que les assureurs génèrent de la rentabilité », a rappelé François Nédey pour expliquer la « mécanique technique » des majorations.

Les armes de la fidélisation

Réélu pour 2 ans à la tête du syndicat Mag3, Christian Reydet a tenu à souligner la réactivité de la compagnie suite à la proposition par Mag 3 de l’offre « retour à la maison » destinée à contrer les effets de la loi Hamon et qui permet de faire des offres aux personnes ayant résilié leurs contrats chez Allianz. « Il faut aller plus loin », a-t-il déclaré profitant de l’occasion pour proposer à la compagnie la mise en place d'une nouvelle « offre duo », avec deux mois offerts, pour favoriser la multi-détention. « Donnez-nous les armes de la fidélisation », a-t-il lancé aux membres de la compagnie. Quant aux majorations tarifaires, objets de crispations, le  président du syndicat souhaite pouvoir les anticiper avec la compagnie, estimant que « pour un client particulier, la porte d’entrée et de sortie restera toujours le prix ».



Effectuer une autre recherche

Rechercher