Assurance-vie : la Société Générale finalise le rachat d’Antarius auprès d’Aviva France

Par - Publié le

,

,

,

La montée à 100% du capital d’Antarius permet à la banque de la Défense de franchir le seuil des 110 milliards d’euros d’encours. Son activité d’assurances a enregistré un produit net bancaire en hausse de 7% en 2016.

Si la Société Générale voit son activité de banque de détail mise sous pression dans un contexte de taux bas, son activité d’assurances affiche, elle, un « très bon niveau de dynamisme commercial, notamment en France ». Le produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires) de l’activité assurances est en hausse de 7% en 2016, s’établissant à 883 millions d’euros, et de 5,7% au quatrième trimestre 2016. La contribution des assurances au résultat net part du groupe croît ainsi de 9,2% en 2016, atteignant 368 millions d’euros.
 
En assurance dommages et prévoyance, les primes progressent de 9,4% en 2016 « grâce à une activité soutenue en France et à la poursuite du développement à l’international ». En assurance-vie et épargne, la collecte nette s’établit à 2,1 milliard d’euros, réalisée à 99% en unités de compte. La part des UC était de 56% seulement en 2015. Les encours de la ligne assurance-vie progressent de 3,7%, à 98,3 milliards d’euros.
 
UN RACHAT À 500 MILLIONS D'EUROS
La Société Générale devrait encore renforcer ses positions, grâce au rachat de la part de 50% de Aviva France dans leur joint-venture Antarius, la compagnie d’assurance-vie dédiée aux réseaux du Crédit du Nord. Annoncé en février 2015, l’exercice de l’option d’achat de la banque rouge et noire vient d’être finalisé. Le groupe « annonce la signature d’un accord avec Aviva sur les conditions de l’acquisition dont la réalisation effective interviendra au 1er avril 2017 ».
 
Cette acquisition va permettre à Sogecap, la filiale d'assurance-vie de la Société Générale, d'augmenter ses encours de 14 milliards d'euros, pour atteindre 112 milliards. La montée à 100% du capital d’Antarius se fera « sans impact significatif sur les ratios financiers du groupe », précise la Société Générale. Le rachat des parts d'Aviva va coûter 500 millions d'euros en numéraire, a indiqué l'assureur britannique dans un communiqué. L'impact sur le capital CET1 de la Société Générale sera «inférieur à 5 points de base», selon Philippe Heim, le directeur financier de la Société Générale.
 
Un nouveau partenariat avec Aviva
La prise de contrôle d'Antarius par la banque de la Défense ne signifie pas, pour autant, la fin du partenariat avec l'assureur britannique. Aviva Investors France a, en effet, signé un accord avec Sogecap pour continuer à gérer plus de 10 milliards d’euros d’actifs du mandat Antarius.
 
"Nous sommes heureux de poursuivre notre excellent partenariat, établi de longue date, avec le Groupe Société Générale", commente Mark Wilson, Directeur général du Groupe Aviva, dans un communiqué. «Il n’y a pas d’impact sur l’emploi chez Aviva France suite à cette transaction», précise-t-il.  Aviva était entré en 2004 à hauteur de 50% au capital d'Antarius, avec un contrat de distribution d’une durée de 12 ans, pour vendre des produits d’assurance vie et de prévoyance, à titre exclusif, via le réseau de Crédit du Nord.  
 

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher