precedent Suivant Dossier «Résultats 2013» : les bancassureurs 1 / 9

BNP Paribas Cardif de plus en plus international (Résultats 2013)

Par - Publié le

,

,

,

Pierre de Villeneuve, PDG de BNP Paribas Cardif.
Pierre de Villeneuve, PDG de BNP Paribas Cardif.
BNP Paribas

Avec un chiffre d’affaires de 25,3 Md€ en 2013, en hausse de 4% sur un an et un résultat net avant impôt de 1,2 Md€, en hausse de 9%, BNP Paribas Cardif a poursuivi son développement en 2013 : «Nous avons une mécanique de développement assez huilée, avec d’abord une diversification en termes de partenariats, puis de produits, puis à l’international et désormais en termes de mode de vente», a expliqué Pierre de Villeneuve, PDG de la filiale assurances du groupe BNP Paribas depuis octobre 2013.

58% du chiffre d’affaires à l’international

Désormais, l’international représente 58% du chiffre d'affaires total, à 14,7 Md€, en hausse de 8% (+10% en épargne et + 5% en protection). Si l’Europe s’est particulièrement bien comportée (9,8 Md€ de chiffre d'affaires, en hausse de 14%), c’est surtout grâce à l’assurance vie en Italie. Mais l’Amérique Latine, Brésil en tête, tire la croissance (1,3 Md€ de chiffre d'affaires, à +26%).

A la conquête de la Chine

Sur l’Asie, BNP Paribas Cardif réalise 3,6 Md€ de chiffre d'affaires (+1%), surtout au Japon ou à Taïwan, et vise désormais la Chine : l’accord de co-entreprise signé en juillet dernier avec Bank of Beijing – qui devrait obtenir les derniers agréments dans les jours à venir – va ouvrir à BNP Paribas Cardif ce qui sera le «deuxième marché mondial pour l’assurance d’ici 2020», commente Pierre de Villeneuve.

Un appel d'offres en collective santé en France

En France (10,6 Md€ de chiffre d'affaires), BNP Paribas Cardif  a réitéré sa volonté d’être présent sur le marché de la collective santé pour proposer des offres pour les petites entreprises. «Nous serons présents, mais nous n’allons pas le faire seul», poursuit Pierre de Villeneuve. BNP Paribas Cardif a lancé un appel d’offres pour un partenariat industriel avec «un partage du risque», a précisé le PDG. Et d'ajouter : «Nous sommes entrés dans une ère où un assureur ne peut pas tout faire seul.»

L'eurocroissance dès juillet 

Côté épargne, le chiffre d’affaires France (9,2 Md€) est en recul, comme en 2012, plombé par la baisse de l’activité épargne retraite. Si les réseaux banque de détail et banque privée sont en repli (6,4 Md€ à -2%), en revanche, le créneau des CGPI et des courtiers (1,8 Md€ de CA) affiche une très nette hausse de 34%. BNP Paribas Cardif, qui a réalisé «700 à 800 M€ de collecte nette» en 2013, a été particulièrement performant sur les unités de compte, qui représentent 20% des cotisations 2013, ainsi que sur ses trois contrats eurodiversifiés : ceux-ci pèsent à eux seuls 3% des cotisations, et 365 M€ de chiffre d’affaires en 2013. Pour le lancement de l’eurocroissance, dont les décrets sont attendus sous peu, BNP Paribas dispose donc déjà d’un «moteur» et se dit prêt à lancer ses premières offres dès le mois de juillet. 

Retrouvez les résultats 2013 des bancassureurs >> dans notre dossier spécial.


precedent Suivant Dossier «Résultats 2013» : les bancassureurs 1 / 9

Pierre De Villeneuve

Pierre De Villeneuve

Président exécutif de BNP Paribas Cardif

1972 : diplôme de l'Institut de science financière et d'assurances (ISFA) de Lyon. 1973-92 : différentes fonctions au sein de Cardif. 1992-2004 : directeur général de Cardif Assurance Vie. 2002-05 [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher