BPCE rompt son partenariat avec CNP afin de créer un grand pôle d'assurance

Par - Publié le

,

,

,

A compter du 1er janvier 2016, les Caisses d'épargne ne distribueront plus les produits vie de CNP Assurances. Une décision qui intervient dans le cadre de la stratégie du groupe BPCE de se développer fortement sur l'assurance en fusionnant ses activités vie et IARD au sein de Natixis assurances.

François Pérol, président du directoire du groupe BPCE
François Pérol, président du directoire du groupe BPCE

«Nous avons informé CNP Assurances que nous souhaitions faire évoluer notre partenariat au 1er janvier 2016», a déclaré François Perol, président du directoire du groupe BPCE à l'issue de la présentation des résultats du 3ème trimestre 2013 mercredi 6 novembre 2013. BPCE entend rester «un actionnaire stable et de long terme» de CNP Assurances, a-t-il poursuivi. 

L'accord ne sera pas renouvelé

Signé en 2006, l'accord de distribution avec CNP Assurances, qui fournit et gère tous les contrats d'assurance vie des Caisses d'Epargne, vient à échéance le 31 décembre 2015 : «Il ne sera pas renouvelé», a indiqué François Pérol. CNP Assurances conservera néanmoins la gestion des anciens contrats (100 Md€) ainsi que des flux nouveaux sur ces contrats. C'est Natixis Assurances, qui fournit déjà les assurances vie du réseau Banques Populaire, qui prendra le relais pour les nouveaux contrats. D'ici là, CNP Assurances conserve l'exclusivité de la fourniture d'assurance vie dans le réseau des Caisses d'Epargne.

Faire de Natixis une plateforme en assurance unique 

La dénonciation de cet accord est le premier volet de la création d'un grand pôle d'assurance au sein de Natixis, fusionnant les activités de Natixis Assurances (activités vie) et de BPCE Assurances (activités IARD). «Nous annonçons notre ambition de faire de l'assurance un axe majeur de notre plan stratégique» et de «créer un plateforme industrielle d'assurance unique», a ajouté de son côté Laurent Mignon, directeur général de Natixis.

L'assurance, métier stratégique pour BPCE 

Le second volet porte sur l'assurance dommages : Natixis Assurances devrait en effet racheter les 60% que détient BPCE SA dans BPCE Assurances, société commune avec la Macif et la Maif qui en conserveraient les 40% qu'ils détiennent actuellement. «La transaction devrait se réaliser dans le courant du 1er trimestre 2014», a indiqué François Perol. BPCE Assurances a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 583 M€ pour 1,5 million de clients et 38 M€ de résultat net.

Pour François Pérol, «l'assurance est un métier stratégique pour BPCE. Nous souhaitons qu'il soit aussi important que la banque, aussi bien en matière d'épargne que d'assurances dommage. Ce sont des activités synergiques avec nos autres activités». 

Un modèle renouvelé de partenariat avec CNP

Une ambition qui vient quelque peu ébranler CNP Assurances, dont BPCE est actionnaire dans le cadre d'un holding avec la banque Postale à hauteur de 35%. Cette annonce, deux ans avant l'échéance, «laisse le temps à CNP Assurances de s'adapter» a cependant indiqué François Pérol en rajoutant que BPCE était «prêt à engager de nouveaux partenariats» avec CNP Assurances sur l'assurance de personnes. CNP Assurances avait publié un communiqué peu avant cette annonce pour affirmer sa volonté «de définir, à compter du 1er janvier 2016, un modèle renouvelé de partenariat en assurance de personnes, autour du stock et des affaires nouvelles, incluant l'ensemble des composantes financières, techniques, opérationnelles et commerciales»

 

 


François Pérol

François Pérol

Président du directoire du groupe BPCE

François Pérol est né le 6 novembre 1963 au Creusot, en Bourgogne.   1985 : diplôme de l'école des Hautes Études Commerciales (HEC) de Paris. 1988 : diplôme de l'Institut des [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher