Epargne : 45% des jeunes refusent de prendre des risques (Enquête Ifop/UFF)

Par - Publié le

,

,

Pour la génération Y, se constituer un patrimoine passe davantage par l’immobilier que par l’assurance vie, selon une étude de l’Ifop pour l’Union Financière de France.

90% des 25-35 ans ont l’intention de se constituer un patrimoine dans les 5 à 10 ans à venir. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’Ifop pour l’Union Financière de France, la banque privée filiale d’Aviva, réalisée en mai dernier auprès d’un échantillon de 800 personnes, représentatif de la population des 15-25 ans.

Mais parmi ces 90%, seuls 34% déclarent être actifs dans la constitution d’un patrimoine, principalement des profils ayant un diplôme d’étude supérieur, des CSP +, propriétaires d’un logement, détenteurs de produits de placement.

Les jeunes restent prudents dans leurs investissements

Dans leurs choix patrimoniaux, les 25-35 ans se montrent « relativement prudents et classiques », révèle l’étude. Ils sont en effet 45% à n’accepter aucun risque dans leur placement et préférer les produits à faible revenus tel que le livret A, plébiscité à 82%. Seuls 11% sont prêts à prendre des risques modérés en capital pour obtenir un rendement moyen. Et moins d’un jeune sur deux s’intéresse à l’assurance vie. Et pour cause, ils sont 78% à considérer qu’ « avoir du patrimoine » signifie, être propriétaire de biens immobiliers.

Le digital pour les opérations courantes

Plus surprenant pour ces jeunes appartenant à la génération Y, généralement, hyper connectée, 53% préfèrent rencontrer un conseiller pour faire un choix d’investissement. En revanche, pour des décisions moins engageantes, ils réaffirment leur appétence pour le canal digital : 75% pour les actes administratifs et 55% pour les actes de gestion.



Effectuer une autre recherche

Rechercher