Ouragans Irma et Maria : Allianz France a déjà versé 160 M€ aux sinistrés

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Trois mois après le passage des ouragans dans les Antilles françaises, la gestion des sinistres suit son cours. 


Aurelien Morissard / IP3

La vie reprend doucement son cours sur l’île de Saint Martin, totalement dévastée par le passage de l’ouragan Irma le 7 septembre dernier. Malgré des conditions extrêmes, dans une île ravagée à 95%, où l’eau, l’électricité et les moyens de communication avaient été coupés, assureurs et experts se sont mis rapidement à pied d’œuvre pour déblayer les débris, les expertiser et traiter les déclarations de sinistres.

Premier assureur français sur les îles de Saint Martin et Saint Barthélémy, avec 12 000 assurés, Allianz France avait déployé un dispositif exceptionnel au lendemain du passage de l’ouragan, en affrétant un catamaran depuis la Guadeloupe vers Saint Martin et en créant plusieurs « comptoirs auto » sur l’île. Trois mois plus tard, les conditions sont revenues à la normale.  "Les voies publiques sont aujourd’hui dégagées, le tri des déblais progresse et les déchets deviennent moins nombreux. Les commerces rouvrent progressivement et les travaux sont de plus en plus nombreux à être lancés : les toitures renaissent et la végétation retrouve progressivement de sa superbe», raconte Gorette Plana, directrice d’Allianz Outre-mer.


Un coût total avoisinant 1 Md€

Les Antilles Françaises ont également été balayées par un autre ouragan de catégorie 5, Maria, qui avait frappé la Martinique dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 septembre, avant de se diriger vers la Guadeloupe. A ce jour, Allianz France a missionné des experts pour 95% des sinistres liés aux ouragans Irma et Maria et réglé 160 M€ aux sinistrés. L’équipe du Centre d’Accueil Indemnisation Allianz, basé à la Réunion, a doublé ses effectifs pour accélérer la gestion des dommages et s’est rendu disponible 24h/24 et 7 jours sur 7. Au siège d’Allianz France à Paris, les équipes de la cellule de crise ont également été renforcées pour gérer les dossiers plus complexes, notamment pour les assurés Professionnels et Entreprises.

Il y a un mois, la FFA indiquait que la profession dans son ensemble avait déjà enregistré 33 000 déclarations de sinistres pour ces ouragans, pour un coût estimé à 910 M€. Selon les remontées du marché, l'ouragan Irma, à lui tout seul, devrait avoir généré entre 900 et 1,4 Md€ de dégâts assurés. Quelques jours après le passage d'Irma, la Caisse Centrale de réassurance (CCR) avait estimé ce coût à 1,2 Md€.

 

 

 

 



Effectuer une autre recherche

Rechercher