Rachat de Generali : Intesa Sanpaolo jette l’éponge

Par - Publié le

,

,

La première banque italienne renonce à son rapprochement avec Generali, le numéro un de l’assurance dans la péninsule. Un projet qui n'a visiblement pas convaincu la communauté financière.

La banque Intesa Sanpaolo a indiqué par communiqué ne plus voir « d’opportunités répondant aux critères déterminant les options de croissance du groupe » dans un rapprochement avec Generali.
La banque Intesa Sanpaolo a indiqué par communiqué ne plus voir « d’opportunités répondant aux critères déterminant les options de croissance du groupe » dans un rapprochement avec Generali.

Fin du suspens. Près d’un mois après avoir dévoilé son projet de rapprochement avec l’assureur Generali, Intesa Sanpaolo décide finalement de faire machine arrière. Un rétropédalage annoncé par voie de communiqué ce vendredi 24 février. La banque a ainsi indiqué ne plus voir « d’opportunités répondant aux critères déterminant les options de croissance du groupe ».

Réticence des actionnaires

La déclaration a immédiatement mis un terme aux spéculations sur une fusion qui aurait abouti à la création d’un groupe financier affichant environ 60 milliards de capitalisation bousière. Il faut dire que cette perspective n’avait pas particulièrement enthousiasmé les actionnaires d’Intesa. En un mois, l’action de la banque a en effet perdu 16 % de sa valeur, tandis que le cours de Generali a gagné 3 % dans le même laps de temps.

Une demie-victoire

Le renoncement d’Intesa n’est cependant qu’une une demie-victoire pour le « Lion de Trieste ».  Si Generali parvient à garder son indépendance, l’épisode aura tout même mis les faiblesses de l’assureur au grand jour, en affichant notamment une capitalisation boursière très inférieure à celle de ses principaux concurrents Axa et Allianz.



Effectuer une autre recherche

Rechercher