precedent Suivant Bancassureurs : les résultats 2017 (E-dossier) 3 / 6

Résultats 2017 : les revenus du Crédit mutuel tirés par l’assurance

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Le Crédit mutuel a annoncé des résultats 2017 impactés par une surtaxe exceptionnelle d’impôts. La dynamique commerciale est bonne sur le segment des assurances de biens notamment.

 

Pour 2017, le groupe Crédit mutuel CM11 annonce un produit net bancaire 14 Md€ en hausse de 4,2%. Une progression réalisée principalement par la banque de détail et l’assurance.

Le résultat net part du groupe recule à 2,2 Md€ (-11,6%). Un retrait qui s’explique par « l’imputation d’une surtaxe exceptionnelle de 296 millions imposée aux grandes sociétés afin de compenser pour partie l’inconstitutionnalité de la taxe sur les dividendes. À fiscalité égale en 2017, le résultat total du groupe serait de 2,7 milliards d’euros en progression de 100 millions par rapport à l’année 2016 », explique le groupe.

Bonne dynamique commerciale en assurance

Le chiffre d’affaires du groupe des assurances du Crédit mutuel (GACM) se monte à 10,2 Md€ pour 754 M€ de résultat net (+ 1,4%). Le métier assurance couvre 10,7 millions d’assurés avec 29,6 millions de contrats, contre 28,6 millions en 2016. L’assurance de biens réalise 1,8 Md€ (+ 5,6%) dont plus d’1 Md€ pour l’assurance automobile. Le groupe parle même de « production record » de 451 000 contrats automobile (+ 6%) et 378 000 contrats habitation (+ 4,6%).

En assurance vie et capitalisation, la collecte brute se monte à 5,5 Md€, en recul de 12,6%. « Ce recul est la conséquence de la stratégie adoptée par le GACM pour limiter la collecte en euros dans le contexte actuel de taux durablement bas. La réorientation de la collecte vers davantage d’unités de compte (UC) à 25,9% en 2017, soit plus du double de 2016, a permis d’atteindre un niveau comparable à celui du marché (27,9%) », indique le groupe.

Une nouvelle offre en santé au 1er semestre 2018

En assurance de personnes, le groupe réalise 2,7 Md€ de chiffre d’affaires (+ 4,9%). « Après une année 2016 marquée par la mise en place de l’ANI (Accord National Interprofessionnel), le portefeuille de santé individuelle est en progression de 1,9 %. Les taux de résiliation particulièrement élevés en 2016 sont revenus aux niveaux habituellement constatés. Néanmoins, dans un contexte réglementaire et de marché qui a fortement évolué au cours des dernières années, une nouvelle stratégie en santé est indispensable pour continuer à se développer sur ce marché. Une offre repensée et un nouvel outil d’aide à la vente pour le réseau seront ainsi déployés au premier semestre 2018 », explique le groupe.

En prévoyance, le portefeuille a progressé de 10%.

 


precedent Suivant Bancassureurs : les résultats 2017 (E-dossier) 3 / 6


Effectuer une autre recherche

Rechercher