precedent Suivant Bancassureurs : les résultats 2016 (E-dossier) 6 / 6

Société Générale Insurance : hausse du résultat net de 10% en 2016

Par - Publié le

,

,

,

,

En 2016, Société générale Insurance affiche des résultats solides. Le bancassureur entend continuer à développer son modèle de bancassurance intégrée, dans lequel s’inscrit le rachat de la participation majoritaire d’Aviva dans Antarius.

Philippe Perret, directeur général de Société Générale Insurance.
Philippe Perret, directeur général de Société Générale Insurance.

Quelques semaines après les résultats de sa maison mère, Société Générale Insurance a publié ce mercredi 1er mars des résultats 2016 qualifiés de « record » par Philippe Perret, son directeur général. La filiale du groupe Société Générale qui regroupe Sogécap et Sogessur, a annoncé un résultat net part du groupe en progression de 10% à 368 M€ et un produit net bancaire (PNB) à 883 M€, en hausse de 7%. Il représente 3,4 % du PNB du groupe (3,2% en 2015) pour une contribution aux résultats de la maison mère de 9,4%, stable par rapport à l’année dernière.

Renforcement des réserves financières

Des résultats qui ont permis à Société Générale Insurance d’augmenter ses réserves financières (provisions pour participation aux excédents et réserve de capitalisation) qui passent de 3,5% à 4,1% des encours, « soit un peu plus de 500 M€ », précise Philippe Perret.

Dans le détail, en assurance vie épargne, les encours progressent de 4% par rapport à 2015 à 98 Md€ avec une part en unités de compte de 23% (+ 2 points par rapport à 2015). La collecte brute s’établit à 10,1 Md€ avec une part d’unités d’UC qui progresse à 28%. Elle est de 99% dans la collecte nette (+ 43 points), traduisant la volonté de réorientation de la collecte vers les unités de compte.

Une stratégie que Société Générale Insurance compte poursuivre avec Antarius, dont Sogécap a racheté la participation majoritaire de 50% détenue par Aviva en ce début d’année. Comme l’indique Marc Duval, directeur général délégué de Sogécap, « Antarius est très en deçà en unités de compte. Des efforts de formation et d’enrichissement de l’offre sont déjà au programme ».

Avec cette reprise, le bancassureur entend renforcer son modèle de bancassurance intégrée.

Progression de 6% en dommages

En dommages, les primes progressent de 6% à 408 %M€, tirées principalement par la MRH (+ 10% à 136 M€) et l’automobile (+ 7% à 94 M€). « Notre croissance est 4 fois supérieure à celle du marché », s’est félicité Philippe Perret.

En prévoyance, l’activité est en hausse de 7% à 626 M€ dont 35 M€ pour la santé (+ 14%), 438 M€ pour l’assurance emprunteur (+ 7%) et 188 M€ pour la prévoyance individuelle (+ 6%).


precedent Suivant Bancassureurs : les résultats 2016 (E-dossier) 6 / 6


Effectuer une autre recherche

Rechercher