Swiss Life France annonce un résultat opérationnel en hausse de 2% en 2016

Par - Publié le

,

Charles Relecom, Président de Swiss Life France, a annoncé ce mardi 21 mars des résultats 2016 en progression qui résultent, entre autres, d’un virage réussi vers l’assurance collective et la clientèle entreprises suite à la mise en place de l’ANI.

Charles Relecom, Président de Swiss Life France
Charles Relecom, Président de Swiss Life France
SwissLife

Un résultat opérationnel en hausse (+2%) mais un chiffre d'affaires en recul de 3 %, à 4.13 milliards d'euros. En assurance vie, le chiffre d’affaires s’élève à 2,519 milliards d’euros, en retrait de 4% sur un marché lui-même en recul de 1%. L'année 2016  a été marquée pour SwissLife France par une augmentation des nouvelles affaires (+12%) et des primes (+5%) sur les produits retraites à la fois en individuel et en collectif. La part des primes en UC dans le CA Vie s’élève à 42%, soit le double du marché (20%). De même, la part des UC dans la production s’élève à 58% et la collecte nette, qui s’élève à 1,1 milliard d’euros, est orientée à 65% en UC.

Sur le marché de la santé-prévoyance individuelle et collective, SwissLife France annonce un CA stable à 1,387 milliard d’euros (1,381 milliard en 2015). 2016 a été marqué pour l’assureur suisse par une production soutenue en assurance collective (+29% par rapport à 2015) lui permettant ainsi de compenser la diminution prévisible de son CA en assurances individuelles (-10%).

Dommage en retrait et nouvelle assurance emprunteurs

Pour l’activité dommage, le CA 2016 (339 millions d’euros) est en retrait de 2% par rapport à 2015 (348 millions d’euros). Si l’assureur a indiqué vouloir maintenir cette « petite » activité complémentaire, il n’envisage pas de la développer en raison de l’intensité concurrentielle très forte sur ce segment.

Le groupe mise en revanche sur le développement de leur nouvelle offre emprunteurs, SwissLife assurance des emprunteurs, produit 100% digital lancé fin mai 2016 et dont les premiers résultats sont plutôt encourageants : 17 millions d’euros d’affaires nouvelles enregistrées fin 2016.

Demain sera « phygital »

SwissLife France surfe, lui aussi, sur la vague du digital avec la volonté d’y associer le conseil physique. Les promesses du « phygital » pour l’assureur : fluidifier la relation entre le conseiller commercial, le gestionnaire, les outils digitaux et le client. 



Effectuer une autre recherche

Rechercher