Talanx confiant pour 2016 malgré l’abandon de son activité vie traditionnelle

Par - Publié le

,

,

Le président du groupe, Herbert Haas, avait revu l’été dernier ses objectifs de bénéfices à 600 M€, soit 100 M€ de moins que prévus, en raison des restructurations dans ses activités Vie traditionnelles en Allemagne. L’abandon des produits à taux garantis a été couteux.  Talanx a finalement réussi néanmoins à limiter les dégâts en réalisant en 2015 le second meilleur bénéfice de son histoire à 734 M€ (-5%) notamment grâce à une année faible en cat' nat'. L’explosion de catastrophe de Tianjin (Chine) aura finalement pesé sur les comptes à hauteur de 154 M€ .

Résultats tirés par Hannover Re

Le résultat d’exploitation 2015 est en progression de 15% à 2,2 Md€ et la collecte progresse de 9,7% à 31,8 Md€. Le ratio combiné s’améliore de presque deux points à 96% (2014 : 97,9%). Le bilan positif du troisième assureur allemand s’explique entre autres par les excellents résultats de sa filiale de réassurance Hannover Re.

 

Restructuration à poursuivre

Dans l’assurance au premier euro, dont les marques les plus importantes sont HDI et Targo, la situation s’améliore.  Herbert Haas s’est donc montré beaucoup plus optimiste qu’il ne l’avait été il y a quelques mois. Il a augmenté ses prévisions de bénéfices pour 2016 de 50 M€ à 750 M€, légèrement en dessous du record de 2014 (769 M€). Toutefois, lors de la présentation du bilan 2015 à la presse, lundi 21 mars, le patron de Talanx a rappelé que les restructurations dans la Vie et la transition numérique n’étaient pas achevées . « Nous sommes encore au milieu du gué. Nous n’avons pas atteint notre objectif » a-t-il insisté.

 

Modèle interne

Talanx dévoilera son nouveau ratio de solvabilité 2 lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre. Le groupe a choisi un modèle interne devrait lui faire économiser du capital, grâce à une différenciation de ses activités d’assureur et de réassureur. Ce concept a été validé fin 2015 par l'organe de surveillance du secteur banques-assurances (Bafin). Au 31 décembre 2014, le ratio de solvabilité 2 était de 182%.



Effectuer une autre recherche

Rechercher