Talanx maintient ses prévisions, mais poursuit sa restructuration

Par - Publié le

,

Le président du groupe, Herbert Haas, a reconnu que de nouvelles réductions d'effectifs étaient à prévoir sur la période 2026-2020. Talanx valide ses objectifs d erésultat 2015 et 2016, tout en qualifiant ses prévisions « d'ambitieuses ».

 

Talanx a publié un bénéfice au titre du troisième trimestre 2015 en hausse de 19% à 177 M€, légèrement en dessous des attentes des analystes. Sur neuf mois, en revanche, il recule à 488 M€ contre 530 M€ en 2014, pour 24,4 Md€ de primes (+12%), du fait de la dépréciation intégrale du goodwill de l'activité vie passée au deuxième trimestre. Les salariés du troisième assureur allemand s’attendent à de nouvelles restructurations au sein du groupe. L’automatisation et la numérisation conduiront une de nouvelles réductions d'effectifs sur la période 2016-2020, a effectivement admis Herbert Haas, le président de Talanx, lors d’une conférence téléphonique jeudi 12 novembre avec les analystes sur les résultats. « Il nous faudra moins de mains pour réaliser le même travail. Mais nous allons tout faire pour éviter les licenciements secs », a-t-il indiqué. Aucun chiffre n'a, à ce stade, été évoqué.

Importants sinistres

« Notre stratégie de diversification commence à payer », a-t-il ajouté. Selon lui, le groupe aurait fait beaucoup mieux sans les sinistres très importants qu’il a dû supporter cette année (plusieurs gros incendies en Allemagne et une cat’nat’ au Chili avec la tempête Siegfried en août). Le coût des deux explosions du 12 août 2015 dans la ville de Tianjin, au nord-est de la Chine, va peser sur les résultats à hauteur de 114 millions d’euros (notamment pour ses filiales HDI et Targo). Le ratio combiné s’améliore néanmoins sur neuf mois à 96,9%, contre 97,7% sur la même période de 2014, du fait de la réduction des coûts opérée.

Validation des objectifs

Pour 2015, Talanx prévoit une progression de la collecte de primes de 1 à 3% grâce à la bonne tenue de ses activités à l'étranger. Le président a maintenu toutes ses prévisions de bénéfice, tout en les qualifiant « d'ambitieuses » : 600 à 650 M€ cette année et plus de 700 M€ en 2016, une somme qui prend en compte le coût des restructurations, estimé à 70 M€ pour la digitalisation des services mais aussi les activités en Allemagne dans l’assurance privée/entreprises.



Effectuer une autre recherche

Rechercher