Argus Factory

Complémentaire santé : Alan réalise la plus importante levée de fonds pour une insurtech

Par - Publié le

,

,

,

,

La start-up lancée en 2016 affiche de nouvelles ambitions en officialisant une nouvelle levée de fonds le 10 avril 2018. CNP Assurances fait partie du tour de table, de même que l'entrepreneur de la nouvelle économie Xavier Niel.

Changement de dimension pour Alan. La start-up avait détonné au sein du marché plutôt fermé de l’assurance complémentaire santé en se lançant, en septembre 2016, avec l’ambition d’y révolutionner l’expérience utilisateur. Elle avait, pour ce faire, pu compter d’importants partenaires à l’occasion d’une levée de fonds initiale de 12 millions d’euros, incluant notamment CNP Assurances (via son fonds d’investissement Open CNP) et SwissRe en tant que réassureur.

Près de deux ans plus tard, Alan publie des données chiffrées sur son activité plus précises que celles communiquées jusqu’à présent. La première « nouvelle » compagnie d’assurances créée depuis 1986 auprès de l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) annonce ainsi couvrir pour l’heure 850 entreprises, pour un total de 7 000 salariés couverts (soit un peu moins de 9 assurés par structure). Alan s’est notamment positionné sur la couverture des start-ups de la sphère numérique, avec une offre de base couvrant les garanties contenues dans l’accord conventionnel de la branche Syntec (bureaux d’études techniques).

Xavier Niel et CNP Assurances partenaires

Si les ambitions d’Alan étaient dès son lancement plutôt élevées, elles ne se sont pas affadies : c’est une deuxième levée de fonds, de 23 millions d’euros cette fois, qui est annoncée par la jeune pousse. Le fonds de capital-risque Index Ventures a mené cette première opération du genre (Series A Financing), à laquelle a également participé le créateur de Free Xavier Niel. Les trois investisseurs historiques d’Alan, à savoir CNP Assurances (via Open CNP), Partech Ventures et Portag3 Ventures (Power Financial Corporation of Canada), ont également participé à cette nouvelle levée de fonds. Alan a en tout et pour tout, pour l’heure, levé 37 millions d’euros, porté par ces deux principales levées.

Alan a trois objectifs en tête : tripler le nombre d’assurés en cette année 2018 (soit plus de 21 000) et atteindre la barre des 100 000 assurés en santé en France d’ici 2021, procéder à de nombreux recrutements en passant à 80 salariés dans les 12 prochains mois et développer de nouveaux services en complément de la traditionnelle offre assurantielle.

Insurtech, des investissements qui explosent en 2018

« Les équipes d’Alan développent la meilleure expérience autour des services de santé et sont très bien positionnés pour créer un nouveau leader sur leur marché », escompte Xavier Niel. « Cet investissement va nous permettre d’accélérer fortement notre croissance, uniquement organique jusqu’alors et de continuer à faire grandir notre équipe internationale », précise de son côté le PDG d’Alan Jean-Charles Samuelian. Jan Hammer, partner au sein d’Index Ventures, entre au conseil d'administration, où figurent toujours Hélène Falchier (Open CNP) et Guillaume Sarkozy (ex-Malakoff Médéric).

Cette nouvelle levée de fonds constitue par ailleurs un nouveau record pour le monde des insurtech françaises. Si, au début de cette année 2018, seules Alan et Shift Technology avait levé plus de dix millions d’euros (respectivement 12 et 10,3), +Simple.fr a fait de même en janvier dernier auprès d’Idinvest Partners, Anthemis et OneRagtime, après une levée de fonds initiale de 800 000 euros. Selon une étude Kleinblue Ratings récemment révélée par l’Argus de l’Assurance, c’est un total de 80 millions d’euros qui a été investi dans les insurtech françaises en 2017 – un montant bien parti pour être largement dépassé en 2018…


Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les plus lus