REAVIE 2017

Complémentaire santé : les gagnants et perdants de l’année 2016

Par - Publié le

,

,

,

,

,

2016, année de multiples réformes sur le front de l’assurance complémentaire santé, s’est traduite par une croissance limitée du marché. Mais tous les organismes ne sont pas logés à la même enseigne.

Faible croissance pour le marché de la complémentaire santé en 2016, mais forts contrastes entre ses acteurs...
Faible croissance pour le marché de la complémentaire santé en 2016, mais forts contrastes entre ses acteurs...
ra2studio

Réforme de la généralisation, montée en puissance des contrats responsables, nouveaux accords de branches professionnelles… Le marché de l’assurance complémentaire santé s’attendait, à juste titre, à une mouvementée année 2016.

Il était aussi d’ores et déjà connu que la croissance de ce marché serait faible, de l’ordre de 1,3% pour 2016la même tendance qu’en 2015, après des années de croissance nettement supérieure. C’était l’un des principaux enseignements de la publication trimestrielle « Références » du Fonds CMU, publiée en avril dernier.

Contrastes au niveau des groupes

Les détails de cette tendance globale sont désormais connus : le Fonds a en effet publié son rapport d’activité pour l’année 2017, incluant les cinquante premiers organismes complémentaires santé en termes d’assiette TSA (taxe de solidarité additionnelle, l’indicateur de référence du marché).

Petit changement sur le podium : si Harmonie Mutuelle reste largement en tête (+0,76%), la mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN) bénéficie de l’intégration de la MGET pour passer devant AXA Vie, avec des progressions respectives de 16,74% et 6,28%.

Le Fonds CMU réalisant ce classement entité par entité, si AXA Vie est effectivement en progression, il n’en est pas de même pour AXA Assurance Vie Mutuelles (-11,83%, à 155 M€). Ce niveau de détail est également important pour Allianz : tendance négative pour Allianz IARD (-3,3% à 638 M€) et positive pour Allianz Vie (+9,3% à 539 M€). Tendances tout aussi contrastées pour Groupama : +16,83% pour Groupama Gan Vie (499 M€), -8,67% pour Loire Bretagne (191 M€), -1,63% pour Groupama D’Oc (174 M€) et -1,91% pour Groupama Rhône-Alpes Auvergne (166 M€). Et si Generali progresse de 4,37% (747 M€), l'Equité parvient à s'intégrer cette année dans le top 50 au contraire de l'année dernière.

Des mutuelles inégalement orientées

Dans sa dernière lettre « Références », le Fonds CMU avait prévenu qu’une baisse de 126 M€ avait été constatée pour une institution de prévoyance en raison de « l’impact de la renégociation d’importants contrats collectifs ». Verdict : il s’agit d’Humanis, qui avait déjà légèrement dévissé l’année précédente. Si Humanis Prévoyance perd ainsi 11,7%, Mutuelle Humanis Nationale, de taille plus modeste (170 M€), grimpe de 4,37%.

A noter, parmi les autres évolutions significatives, les difficultés de certaines mutuelles comme Eovi MCD (-5,36%, 741 M€), la MNH (-2,34%, 565 M€) et Mutuelle Bleue (-4,27%, 160 M€). M Comme Mutuelle affiche de son côté +8,96% (166 M€), revenant quasi exactement à son niveau de 2014, alors même que la mutuelle détaille dans son rapport SFCR un ensemble de primes brutes en baisse de 4% (171,1 M€)… Autre mutuelle en progression après une année 2015 difficile, Intériale (+12,3% à 224 M€, contre -5% l’année précédente), sans oublier la normalisation de la situation d'Adréa.



Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les plus lus