Congrès de la Mutualité : Thierry Beaudet face aux réformes

Par - Publié le

La Mutualité française tient jusqu'au 15 juin son congrès à Montpellier. Quelque 2 000 congressistes sont attendus pour ce temps fort du mouvement mutualiste où il sera beaucoup question d’accès aux soins et de restes à charge. Après quelques étincelles au départ, les relations avec l’exécutif paraissent moins heurtées que sous le quinquennat Hollande ; la Mutualité française a pu faire valoir ses propositions et idées. Mais dans nos colonnes, son président, Thierry Beaudet, montre clairement qu’il n’entend pas signer de chèque en blanc. Le coût de la réforme du RAC 0 demeure notamment sensible. Dans les couloirs, à Montpellier, on parlera aussi « boutique ». La fédération est en pleine réforme, Thierry Beaudet se veut le président du mouvement et, dans ses déclarations à L’Argus, il répond très clairement à toutes les spéculations et interrogations pouvant circuler en interne sur son avenir à la tête de la Mutualité.


Soyez le 1er à réagir







Effectuer une autre recherche

Rechercher

article extrait de l’argus de l’assurance

Tous les vendredis, l’information de référence
des institutionnels et des réseaux
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous