Digital : Axa décide de partager ses données

Par - Publié le

,

,

,

,

Axa lance sur internet une plateforme sur laquelle les utilisateurs pourront exploiter les données d'Axa liées aux vols et aux dégâts des eaux. 

« Nous donnons des conseils aux utilisateurs pour mieux protéger leur habitation », explique Gaëlle Olivier, directrice générale d'Axa Global P&C.
« Nous donnons des conseils aux utilisateurs pour mieux protéger leur habitation », explique Gaëlle Olivier, directrice générale d'Axa Global P&C.
AXA

C’est une innovation liée à la prévention des risques. Le 12 octobre dernier, Axa a lancé sur internet une plateforme baptisée « Give Data Back », sur laquelle l’assureur partage avec le grand public l’analyse de l’ensemble de ses données sinistres. « L’objectif est de permettre à chacun de connaître ses risques de dégâts des eaux et de cambriolages en fonction de l’endroit où il habite », explique Gaëlle Olivier, directrice générale d'Axa Global P&C

Des astuces en plus

Concrètement, en allant sur le site « Give Data Back », chaque internaute peut, en rentrant une adresse postale, naviguer sur une carte interactive et mesurer les risques auxquels son habitation est exposée. Le site contient des informations pratiques indiquant les principales données liées à ces risques : fréquence et coûts moyens du règlement du sinistre. « Nous en profitons pour donner des conseils aux utilisateurs pour mieux protéger leur habitation », ajoute Gaëlle Olivier. Chaque internaute peut en outre contribuer à développer la base de données, en partageant ses astuces et son expérience.  

Les données sont anonymisées

Ouverte dans six pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie et Suisse), cette plateforme s’appuie sur les données sinistres anonymisées sur les vols et les dégâts des eaux pour les particuliers détenues par Axa. « C’est la première fois qu’un assureur partage ses informations. Ce type de plateforme n’existe nulle part ailleurs », indique la directrice générale des activités dommages du groupe Axa. Avant de préciser : « Les technologies d’aujourd’hui nous permettent dorénavant de transformer des données non structurées en données représentant une vraie valeur ajoutée pour le grand public ».

Proposer ensuite des prestataires

Mais pourquoi le premier assureur des entreprises en France se lance-t-il dans cette voie ? « Le métier d’assureur qui consiste uniquement à recevoir une prime ou payer un sinistre n’existera plus dans quelques années. Il faut que nous élargissions notre chaîne de valeurs, en proposant notamment des services complémentaires à nos clients sur la prévention, l’accompagnement et la gestion des risques », détaille Gaëlle Olivier. De fait, si cette innovation rencontre un certain succès, Axa aimerait mettre à disposition des utilisateurs, dans un second temps, des prestataires de services agréés


Gaëlle Olivier

Gaëlle Olivier

Directrice générale d’Axa Entreprises

1993 : diplôme de l’Ecole polytechnique. 1995 : diplôme de l’Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE). Diplôme de l’Institut des [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher