Digital : l'Afrique, l'exemple à suivre selon Oliver Bäte (Allianz)

Par - Publié le

,

,

,

,

A l’occasion de l’ouverture de la 44e conférence de l’assurance en Afrique du Sud, Oliver Bäte, le président d'Allianz, a assuré que toutes les conditions étaient réunies pour que l'Afrique « prenne le leadership dans l’assurance numérique ».

Oliver Bäte, président d'Allianz
Oliver Bäte, président d'Allianz
© Andreas Pohlmann/Allianz

L’Afrique modèle pour l’assurance numérique ? C’est du moins l’avis du président d’Allianz, Oliver Bäte. « Tandis que l’Europe est encore dans un processus de transition, l’Afrique est déjà foncièrement numérique. Avec 1,2 milliard de clients, le secteur de la téléphonie mobile est le plus dynamique et le plus innovant de l’économie du continent », a estimé Oliver Bäte ce lundi 24 juillet à l’occasion de l’ouverture de la 44e conférence de l’assurance à Sun City en Afrique du Sud.

« Des innovations considérables »

Le patron du numéro 1 de l’assurance un Europe a loué la mobilité des Africains. « L’utilisation très répandue d’Internet et du téléphone mobile permet aux différents pays d’Afrique de procéder à des innovations considérables. Les clients cherchent des offres et des canaux de distribution entièrement numérisés, ce qui pousse nécessairement le marché de l’assurance à se transformer et à innover », a-t-il déclaré. L’Afrique serait donc le continent à prendre en exemple pour les changements à opérer en Europe. « Toutes les conditions sont remplies pour que le continent africain prenne le leadership dans l’assurance numérique », a ajouté Oliver Bäte.

Allianz dejà présent dans 16 pays du continent

Ce message sur « l’exemple africain » passera-t-il en Allemagne alors que la douloureuse « révolution numérique » promis par le président passe très mal auprès du personnel ? Si l’on en croit la presse allemande, le groupe est plongé dans un profond malaise. Une résistance interne se serait même formée contre la stratégie jugée encore très floue de ce patron « venu d’ailleurs » (Oliver Bäte a passé quinze années au cabinet de conseil McKinsey). « Il y en a quelques-uns ici ou là dans le management qui craignent pour leur job », avait d’ailleurs concédé Oliver Bäte lors de la présentation du bilan 2016. Plus de 700 millions d’euros sont consacrés chaque année à la transformation numérique du groupe, selon Oliver Bäte. Le marché africain reste très prometteur pour Allianz, déjà présent dans 16 pays du continent. « Les assureurs ont beaucoup de choses à offrir à l’économie africaine (…). Nous sommes convaincus du potentiel de croissance sur le long terme », a conclu le président du groupe.



Effectuer une autre recherche

Rechercher