Epargne : MACSF joue la carte de la diversification avec modération

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Le groupe mutualiste MACSF va continuer cette année à piloter et à diversifier son activité épargne retraite avec prudence. Pour améliorer encore le taux d’unités de compte qui a progressé de près de six points en 2015 grâce aux transferts de contrats vers le produit multi-supports, deux nouveaux placements immobiliers sont annoncés.

Guillaume Rosenwald, directeur épargne retraite du groupe MACSF
Guillaume Rosenwald, directeur épargne retraite du groupe MACSF

La barre des 3% ne sera pas dépassée cette année. Le taux de rendement des fonds en euros des contrats RES et RES multi-supports du groupe MACSF, qui s’élevait à 3,10% en 2014, a été ramené à 2,85% en 2015. Pour les contrats multi-supports dont l’encours est supérieur à 450 000€, ce taux est porté à 2,90% contre 3,15% en 2014. La rémunération du fonds en euros du RES Fonds de pension (contrat Madelin) se situe quant à lui à 3% contre 3,20% en 2014.

Malgré cette baisse de 0,25 et 0,20 point, les taux de rendement des contrats du groupe mutualiste spécialisé dans l’assurance des professionnels de santé restent, à ce stade, dans la frange haute du marché. Et dans le même temps, l’assureur mutualiste a renfloué sa provision pour participation aux bénéfices (PPB) de 305 M€, soit 1,5% des encours.

baisse de la collecte en 2015

Dans le contexte de taux bas qui conduit les assureurs à revoir les performances de leurs contrats en fonds en euros à la baisse, le groupe mutualiste a joué la carte de la prudence en 2015. « Nous n’avons refusé aucune souscription, mais nous n’avons pas soutenu la production pour ne pas diluer l’actif du fonds en euros du contrat RES », explique Guillaume Rosenwald, directeur épargne retraite du groupe MACSF.

Cette approche explique en partie les moindres performances en termes de collecte. Après une année 2014 marquée par une forte hausse des versements (+17%), la collecte brute baisse de 5,5% en 2015 pour atteindre 1,5 Md€. En parallèle, les prestations se sont avérées assez importantes (862 M€) d’où une collecte nette de 655 M€ contre 815 M€ en 2014.

Point positif : le groupe qui avait mis l'accent sur la diversification il y a un an, a continué à réorienter son activité d'assurance vie en misant sur une sélection de supports en unité de compte et des fonds profilés, offre qui sera prochainement enrichie. Deux SCPI (société civile de placement immobilier) sont en effet  annoncées pour le mois de mars : l’une centrée sur de l’immobilier de bureau à Paris, l’autre spécialisée dans l’immobilier pour les secteurs de la santé et de l’éducation.

381 M€ de tranferts vers le contrat multi-support

En 2015, le groupe MACSF a aussi incité ses forces de vente à proposer aux sociétaires, dans le cadre du dispositif «Fourgous», de transformer leurs contrats 100% en fonds en euros en produit multi-supports. Ces transferts ont représenté un total de 381 M€, dont 31% d’unités de compte.

Résultat : en 2015, la part des unités de compte est passée de 22 à 31%, dans la production d’affaires nouvelles et de 8,4% à 14,2% sur le total de la collecte. Ce taux qualifié de « modeste » par Guillaume Rosenwald, - la moyenne du marché était de 20% en novembre 2015 -, reste « satisfaisant », selon lui, au regard des attentes des sociétaires. « Les professionnels de santé libéraux sont dans une optique de préparation de leur retraite, il nous faut arbitrer entre le devoir de conseil et notre intérêt à vendre des UC à moyen terme. »

Souscription en ligne et "robo-advisor"

Dans le cadre de la modernisation de son organisation et de sa distribution, le groupe MACSF prévoit de proposer de nouveaux services à ses sociétaires : souscription de contrats dématérialisée avec signature électronique et outils d’aide à la décision en ligne. Des tests de « robo-advisor », dont un développé en interne, sont à l’ordre du jour.

Les transformations engagées au niveau de la distribution doivent aussi permettre aux forces de vente de dégager plus de temps pour développer l’activité épargne retraite auprès des sociétaires, sachant qu’un tiers d'entre eux seulement dispose d’un contrat d’assurance vie souscrit auprès de MACSF Epargne Retraite.



Effectuer une autre recherche

Rechercher