Generali France : Deux accords sur la gestion prévisionnelle des emplois signés

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

La compagnie d'assurances entend développer les compétences de ses collaborateurs. Objectif : assurer la pérennité de Generali France dans un environnement en constante évolution. 

Les deux accords d'entreprise signés s'inscrivent dans le cadre du nouveau plan stratégique de Generali France, baptisé Excellence 2022.
Les deux accords d'entreprise signés s'inscrivent dans le cadre du nouveau plan stratégique de Generali France, baptisé Excellence 2022.
photos : SIMONE PADOVANI

C’est une des résultantes du contrat social mis en place en 2016 chez Generali. Le 26 octobre dernier, la direction des relations humaines de la compagnie d’assurances et trois organisations syndicales représentatives (CFDT, CFE-CGC, Unsa) ont paraphé deux accords relatifs à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (Gpec) et à la promotion des parcours professionnels.

Des engagements sur l'évolution des métiers

Le premier accord – intitulé « cadre principal » - concerne tous les collaborateurs de l’assureur. Il prévoit, entre autres, la création d’un observatoire des métiers au sein de Generali France, l’identification des métiers sensibles au regard des évolutions prévisibles, ainsi que la mise en place d’un socle d’engagements envers les collaborateurs si, du fait de l’évolution économique et réglementaire, l’entreprise devait procéder à des cessions d’activité.

Favoriser la mobilité des collaborateurs 

Le second accord s’adresse plus particulièrement aux commerciaux. Il complète l’accord cadre, avec notamment la mise en place de dispositifs favorisant la mobilité et l’évolution professionnelle des commerciaux au sein de l’entreprise, mais aussi la création de mécanismes d’accompagnement à la mobilité externe. « Cet accord doit nous permettre de nous adapter aux nouvelles attentes de nos clients et de nos réseaux de distribution, à l’évolution de la réglementation et à la révolution digitale », explique Jean-Laurent Granier, président-directeur général de Generali France. Et ce dernier d'ajouter : « L’entreprise doit disposer des compétences requises pour accompagner et stimuler son développement. Ces accords de Gpec sont un dispositif clé pour nous donner les moyens de mener à bien les orientations du projet d’entreprise Excellence 2022 ». 


Jean-Laurent Granier

Jean-Laurent Granier

Président-directeur général de Generali France

Jean-Laurent Granier est né en 1966. Il est passionné de rugby. 1988 : diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique. 1990 : diplôme d'ingénieur de l'École Nationale de la [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher