Generali veut réinventer l’assurance avec « Vitality »

Par - Publié le

,

,

,

Malgré les critiques, Generali a décidé de lancer au 1er juillet 2016 en Allemagne son assurance au comportement. Elle concernera, dans un premier temps, des produits de prévoyance. Les marchés français et autrichiens doivent suivre.

"Nous sommes les premiers à lancer une offensive dans l’assurance intelligente (Smart-Insurance) afin de mettre à profit les possibilités offertes par la numérisation », explique le président de Generali Allemagne, Giovanni Liverani

Malgré les critiques des associations de consommateurs et les désaveux de la concurrence, Generali, le cinquième assureur allemand (13 millions de clients), a décidé de lancer au 1er juillet 2016 en Allemagne son produit « Vitality » qui permet de réduire les primes des assurés qui prennent soin de leur santé.

Dans un premier temps, il concernera les nouveaux contrats d’invalidité professionnelle et de prévoyance (assurance décès). « A l’époque de la numérisation, les clients sont au centre de nos préoccupations avec leurs habitudes de vie et leurs besoins individualisés. Nous sommes les premiers à lancer une offensive dans l’assurance intelligente (Smart-Insurance) afin de mettre à profit les possibilités offertes par la numérisation », a expliqué le président de Generali Allemagne, Giovanni Liverani, jeudi 23 juin 2016 à Munich à l'occasion de la journée de présentation. « Ainsi, nous voulons réinventer l’assurance », a-t-il ajouté.

Assurance au comportement

Generali est convaincu que ce produit encouragera les clients à mener une vie plus saine. « Nous renforçons ainsi le principe de solidarité de l’assurance en stimulant le comportement », a poursuivi Giovanni Liverani qui estime que cette forme d’assurance permettra de réduire les coûts et profitera à l’ensemble de la société. « Nous protégeons nos clients en faisant de la prévention et nous réduisons ainsi les risques », a-t-il insisté.

Scoring des clients

Generali a développé ce produit avec le Sud-Africain Discovery. Le système permet à une société « indépendante » de collecter les données. Elle s'appelle "Generali Vitality GmbH", mais elle appartient néanmoins au groupe Generali. L’assureur n’a toutefois théoriquement  pas accès aux données. Il ne reçoit que le « profil » de ses clients en fonction des points obtenus. L'assuré est « bronze », « argent », « or » ou « platine ». « La séparation entre l’assureur et les données est donc bien définie », insiste Generali. « L’assuré reste, par ailleurs, maître de ses données et il choisit celles qu'il souhaite transmettre », ajoute l’assureur.

Vitality récompensera les clients qui feront des séances de fitness et des achats dans les supermarchés bios (partenaire encore à trouver). Grâce à une application Android ou un portail (info dévoilée au 1er juillet), on saura le nombre de visites préventives chez le médecin, le nombre de pas effectués chaque jour ou l’assiduité des assurés dans studio de fitness.

Rabais de primes et bons de réduction

En fonction de leur statut, les clients seront récompensés par des rabais sur leur prime d’assurance de 11 à 16 % ou sur des bons de réduction chez les partenaires : Adidas, Fitness First, pharmacies Linda, Garmin, Polar (montres), Weight Watchers (programme alimentaire destiné à favoriser la perte de poids), Allen Carr's Easyway (méthode pour arrêter la cigarette), Expedia (agences de voyages en ligne) et les grands magasins Galeria Kaufhof.

Le programme reste facultatif et sans inconvénient pour les autres assurés. « Un client qui ne participe pas ne sera pas pénalisé », insiste Generali.

Bientôt en France

Limitée d’abord au marché allemand, cette assurance au comportement sera lancée ensuite dans d’autres pays d’Europe, les marchés français et autrichien étant prioritaires. Le produit a déjà été introduit aux Etats-Unis.

Mais la méthode est loin de faire l’unanimité en Allemagne. Les deux grands assureurs privés Santé, Allianz et DKV, ont désapprouvé ce produit. « Nous refusons de pister numériquement les activités de nos clients 24h/24 », a déclaré un porte-parole du groupe Allianz dans la presse allemande. Le leader européen n’a aucune intention de lancer une telle assurance au comportement sur le marché. Pour l'instant.



Effectuer une autre recherche

Rechercher