Gilles Berhault (Comité 21) : «Paris Climat 2015 ne sera pas un grand soir du climat» (Diaporama)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,


LUC PERENOM
DIAPORAMA  

A moins de dix mois du coup d’envoi de la COP21 (Paris Climat 2015), la grande conférence environnementale placée sous l’égide de l’ONU, Gilles Berhault, président du Comité 21, comité français pour le développement durable, conditionne un accord des 195 délégations au degré d'implication de la société civile dans les négociations.

Développement durable 2.0

D’autant que l’essor des nouvelles technologies n’est pas étranger à l’amélioration de cette mobilisation des acteurs : associations, collectivités territoriales, entreprises, citoyens…, indique Gilles Berhault, par ailleurs auteur de l’ouvrage «Développement durable 2.0. L’Internet peut-il sauver la planète ?»

A l’approche du raout onusien, l’association composée de 475 adhérents (ONG, collectivités, PME, grandes entreprises) jouera un rôle de partie prenante dans la délégation française. Même si son président appelle à ne pas tout attendre de la COP21 en termes d’enjeux climatiques, le Comité 21 en partenariat avec le Club France Développement durable (regroupement de plus de 60 réseaux français) souhaite recenser l'ensemble des initiatives menées tout au long de la préparation de l'évènement.

Du Comité 21 aux Solutions COP21

Ils ont notamment créé « Solutions COP21 », un dispositif de valorisation des actions concrètes et solutions portées par la société civile pour lutter contre le dérèglement climatique. Concrètement, chaque acteur est invité à partager sur une plateforme web l’ensemble de ses mesures prises en faveur du développement durable (démarche RSE, bilan carbone…) et ses bonnes pratiques.

Découvrez notre diaporama, issu de l'interview de Gilles Berhault, à retrouver dans l'Argus du 20 mars.

 


Gilles Berhault :

«D’une manière générale, la société civile de ce XXIe siècle a démontré, par sa représentation et sa structuration, qu’elle est désormais un acteur majeur des négociations internationales.» - © LUC PERENOM

Gilles Berhault :

«Avec Internet et la globalisation des réseaux sociaux, nous sommes entrés dans la phase de généralisation des démarches en matière de transition énergétique et écologique.» - © LUC PERENOM

Gilles Berhault :

«Paris Climat 2015 ne sera pas un « grand soir » du climat, mais la somme de solutions prises les unes après les autres.» - © LUC PERENOM

Gilles Berhault :

«La pérennité de l’économie mondiale dépend de la capacité des dirigeants à différencier la courbe du développement économique de celle des émissions de carbone. Nos sociétés doivent réinventer le bien commun et le vivre ensemble. Mais cela ne passera pas par la culpabilisation des citoyens.» - © LUC PERENOM

Gilles Berhault :

«Nous attendons que les sociétés d’assurances s’engagent sur des réductions fermes d’émissions de carbone. En tant qu’investisseurs, elles devront également définir des stratégies de financement au service d’une économie «décarbonée» et d’activités non polluantes.» - © LUC PERENOM


Effectuer une autre recherche

Rechercher