Groupes de protection sociale : l'Alliance Pro repart

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

La vie des groupes paritaires est décidément bien agitée et le feuilleton Alliance pro connaît un nouvel épisode qui pourrait être déterminant pour ce projet de mutualisation des caisses Agirc-Arrco.

Le groupe de protection sociale PRO BTP a parfois fait figure d'épouvantail au sein de l'Alliance Pro.
Le groupe de protection sociale PRO BTP a parfois fait figure d'épouvantail au sein de l'Alliance Pro.
EXCLUSIF  

Voilà près de quatre ans que l’Alliance Pro est sur les rails. A l’automne 2013, les groupes Agrica, Audiens, B2V, IRP Auto, Lourmel et Pro BTP informaient l’Agirc-Arrco de leur projet d’alliance professionnelle. Objectif : répondre aux exigences de mutualisation des fédérations de retraite complémentaire, à savoir aucun groupe de protection sociale ne doit encaisser moins de 10% des cotisations Agirc-Arrco, mais cela sans passer par la case des fusions.

Des défections qui fragilisent l'alliance

Une Alliance Pro qui devait finalement connaitre bien des difficultés à avancer. De par son poids, Pro BTP fait figure d’épouvantail et certains craignent que l’intégration des structures ne s’arrête pas à la  retraite complémentaire. A tel point qu’au printemps 2016, IRP auto annonçait contre toutes attentes un rapprochement avec le groupe Klesia, alors qu’Agrica mettait entre parenthèses son entrée dans l’alliance. Deux défections qui portaient un coup dur à l’Alliance pro et à sa capacité à dépasser très largement le seuil fatidique des 10%.

Rupture des négociations exclusives

Mais nouveau rebondissement. Selon nos informations, le conseil d’administration de l’association sommitale du groupe Klesia devrait, ce mardi 25 avril au matin, rompre les négociations exclusives engagées avec IRP auto le 30 mai 2016. En cause, le nouveau calendrier défendu par le groupe de protection sociale des professionnels de l’automobile, qui repousserait aux calendes grecques son rapprochement opérationnel avec Klesia.

Conséquence de cette décision, IRP Auto devrait revenir dans l’Alliance pro. Toujours, selon nos informations, la puissante Fédération française du bâtiment (FFB)  se serait démenée afin de consolider et finaliser ce projet. Et d’ailleurs, après avoir repoussé plusieurs fois la dead-line des fédérations Agirc-Arrco, Agrica devrait enfin se positionner fin mai et cela en faveur... de l’Alliance Pro. 



Effectuer une autre recherche

Rechercher