Innovation : Covéa mise sur les start-up avec Covéa Next

Par - Publié le

,

,

,

,

,

,

Covéa lorgne les start-up. Le groupe mutualiste s'est doté de Covéa Next, une structure d'investissement dont la vocation est de prendre des participations minoritaires auprès de jeunes pousses à fort potentiel d'innovation dans l'assurance. Une première montée au capital de Wezzoo, une plate-forme web et mobile, a vu le jour.

Covéa (Maaf, MMA et GMF) se met à l’affût d’opportunités en matière d’innovation dans l’assurance. Pour y parvenir, le groupe mutualiste a fondé Covéa Next, une société anonyme par action simplifiée chargée d’accompagner au plan financier et opérationnel des start-up en phase d’amorçage. La structure d’investissement est rattachée à Covéa Technologies, société anonyme par action simplifiée qui héberge les pilotes du groupe.

Innovation et assurance

Joint par l’Argus de l’assurance, Claude Friedrich, directeur de Covéa R&D, rappelle qu’«il ne s’agit pas d’un fonds d’investissement traditionnel, en ce sens où il ne répond pas à un objectif de rentabilité à tout prix mais a une vocation stratégique d’être au plus proche des start-up susceptibles de présenter un intérêt pour notre activité d’assureur».

Dans ses choix, le comité d’investissement de Covéa Next ne s’interdit aucun critère si ce n’est le caractère innovant de l’activité et sa corrélation avec l’assurance. Dès lors, la structure ne s’adressera pas exclusivement aux jeunes pousses spécialisées dans les nouvelles technologies ou le digital, mais pourra aussi se tourner vers celles qui promeuvent de nouveaux usages à l’instar de l’économie collaborative.

Participation au capital de Wezzoo

Dans l’immédiat, Covéa Next a pris une participation au capital de Wezzoo, une plate-forme web et mobile de collecte et d’analyse en temps réel de données locales proposant des services de météorologie et de santé communautaires. Le montant de la participation n’est pas connu, mais la start-up héraultaise a confirmé une levée de 500 000 € auprès du fonds Covéa Next, du Fred & Farid digital investment fund et de business angels, dont ceux du groupe Despinvest et SKR Consulting.

«La prise de participation est minoritaire. Nous n’avons pas de vélléités de gouvernance», poursuit Claude Friedrich. Du moins pour le moment. Car, dans le cas où une jeune pousse finirait par éclore, Covéa Next n’exclurait pas une absorption. «Nous examinerions la situation lorsque celle-ci se présentera», confie le directeur de Covéa R&D. A noter que des projets de partenariats avec d’autres start-up sont en cours d’analyse.



Effectuer une autre recherche

Rechercher