Inondations : déjà 120 000 déclarations et autour d'1 Md€ (AFA)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Les inondations qui ont fait d’importants dégâts début juin, notamment dans le centre de la France, ont donné lieu, à ce jour, à 120 000 déclarations de sinistres, selon l’Association française de l’assurance (AFA). La première estimation du coût des dommages assurés faite par la profession se confirme : autour d’un milliard d’euros.

Selon l'Association française de l'assurance, 25% des assurés touchés par les inondations intervenues début juin, ont déjà bénéficié d'avances sur indemnisation.
Selon l'Association française de l'assurance, 25% des assurés touchés par les inondations intervenues début juin, ont déjà bénéficié d'avances sur indemnisation.

Trois semaines après les pluies diluviennes qui ont causé d’importantes inondations dans de nombreux départements, l’Association française de l’assurance (AFA) confirme l’estimation du coût des dommages assurés faite le 7 juin 2016.

Le montant de la facture se situera autour d’un milliard d’euros pour les assureurs qui, à ce stade, recensent 120 000 déclarations de sinistres. Et selon l’AFA, 25 % des assurés ont déjà bénéficié d’avances sur indemnisation.

Comme annoncé précédemment, les délais de déclarations de sinistres ont été allongés. D’un point de vue règlementaire, les assurés ont 10 jours, à partir de la déclaration de l’état de catastrophe naturelle, pour effecteur leurs démarches. Plus de 780 des 1300 communes ayant fait la demande ont bénéficié de cette reconnaissance, le 8 juin. Les assureurs se sont engagés à accepter les déclarations jusqu’au 30 juin.

Réunions d'informations et équipes d'experts renforcées

Sur le terrain, des représentants des assureurs ont participé à des réunions d’information dans 15 préfectures et sous-préfectures des départements touchés, précise l’AFA. Et plus de 650 experts sont mobilisés pour l’évaluation des dommages. Dès le début des inondations, les groupes d’expertise ont organisé le renfort de leurs équipes dans les zones les plus inondées.

Ainsi au sein du groupe Eurexo,  les 110 experts exerçant dans le centre et en Ile de France ont bénéficié de l’appui d’une trentaine de leurs collègues venus du sud de la France et deux agences mobiles ont été créées à Nemours et à Orléans. Ces dispositifs exceptionnels mis en œuvre par les sociétés d’expertise devraient être maintenus au moins jusqu’à la fin du mois.

L'AFA précise par ailleurs que les assureurs ont fait intervenir spécialement des professionnels de la réparation et du nettoyage pour accélérer les procédures d'indemnisation en nature.



Effectuer une autre recherche

Rechercher