REAVIE 2017

Insurtech : les principales start-up à l’assaut de l’assurance

Par - Publié le

,

,

,

La société de conseil Klein Blue Partners dresse un panorama des principales insurtech qui se sont récemment lancées en France. Avec, fait notable, une accélération de la création d’insurtech depuis 2015.

Assurance vie ou non, santé, collaborative voire peer-to-peer… Les insurtech investissent peu à peu l’ensemble des segments de l’assurance en France, voire creusent de nouveaux sillons. La société de conseil Klein Blue Partners s’est à son tour penchée sur ces start-up de plus en plus scrutées.

Klein Blue a dressé un panorama non exhaustif des principales insurtech françaises, comprenant 47 start-ups créées au plus tôt le 1er janvier 2007. Premier point notable : plus de la moitié (24 sur 47) ont été créées en 2015 ou 2016, nouvelle illustration de la montée en puissance des insurtech.

Deux levées de fonds au-delà de 10M€

Certaines ont déjà acquis une notoriété : Alan, seule compagnie d’assurance du panorama (et première nouvelle compagnie d’assurance agréée par l’ACPR depuis 1986), est également l’insurtech à l’origine de la plus importante levée de fonds initiale. Seule Shift Technology (10,3 millions d’euros levés) se rapproche des 12 millions levés par la start-up de Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin.

Alan mis à part, les 46 insurtech du panorama de Klein Blue sont regroupées en cinq catégories : les courtiers vie (Yomoni, WeSave, Advize…), les courtiers non vie (+Simple.fr, Utwin, Fluo, Wilov, Assur’up…), les entreprises de services aux assurances et courtiers (Shift Technology, Minalea, Actudata…), de services aux particuliers et entreprises (Deuxième Avis, Testamento…) et celles se lançant sur le créneau de l’assurance dite collaborative (Inspeer, Otherwise, Wecover, Wemind…).

Outre Alan et Shift, huit autres insurtech ont déjà levé plus d’un million d’euros : Advize, CBien, Fluo, Grisbee, Marie Quantier, MeteoProtect, Otherwise et Yomoni.



Effectuer une autre recherche

Rechercher