Jacques Richier, PDG d'Allianz France : « La collaboration entre grandes entreprises et start-up, du gagnant-gagnant »

Par - Publié le

,

,

L’accélérateur d’Allianz France organisait, mardi 14 novembre 2017 à la station F à Paris, la deuxième édition de son événement Allianz & Co. La manifestation a permis à 35 start-up de rencontrer une quarantaine d’investisseurs.

Les pitchs des start-up ont été précédés du discours de Jacques Richier, PDG d'Allianz France.
Les pitchs des start-up ont été précédés du discours de Jacques Richier, PDG d'Allianz France.

Baptisé Allianz & Co, l'événement a fait le buzz à la Station F, incubateur créé par Xavier Niel à Paris, dans la soirée du 14 novembre 2017. Organisé par l’accélérateur d’Allianz France, la manifestation visait à présenter 35 start-up accompagnées par la compagnie ou par ses partenaires grandes entreprises (Accor Hotels, Airbus, Air Liquide, Auchan, Decathlon, Fnac, Darty, Immochan, L’Oréal, Nexity, Thalès).

Chaque start-up a bénéficié de trois minutes pour présenter ses innovations. Le tout de manière chronométrée, en anglais, devant une quarantaine d’investisseurs et de représentants des grandes entreprises précitées. « Nous sommes fiers d’inaugurer cette deuxième édition d’Allianz & Co, dont l’objectif est de promouvoir la coopération entre grandes entreprises et start-up, alors que nous estimons que l’innovation est la clef du succès de demain et que la collaboration entre grandes entreprises et start-up est du gagnant-gagnant », a introduit Jacques Richier, président directeur général d’Allianz France.

Un assistant virtuel utile dans le monde de l'assurance

Montre intelligente, aéronef à mi-chemin entre un avion et un hélicoptère, plateforme mettant en relation bars et musiciens… Toutes ces jeunes pousses développent des projets variés. Et plusieurs intéressent le monde de l’assurance, comme l’assistant virtuel commercialisé par Zelros. « Nous avons tous déjà connu une mauvaise expérience client. Dans le secteur des assurances, 30% des assurés se déclarent insatisfaits par les réponses apportées par les conseillers-clientèles. Ces derniers ne peuvent plus répondre rapidement à chaque problème, dans un monde de plus en plus complexe. Notre assistant virtuel peut les aider et notre technologie s'adapte aux besoins, et non l'inverse », présente Christophe Bourguignat, l’un des trois cofondateurs de Zelros qui a réalisé près d’1M€ de chiffre d’affaires en 2017 (près de la moitié dans le secteur de l’assurance). 

Un lieu de réseautage prisé

Si Christophe Bourguignat connaissait déjà certains investisseurs présents, il estime qu’un tel événement permet d’entretenir le contact et de s'en créer de nouveaux. Parmi les investisseurs cooptés pour assister à Allianz & Co, David Domingues a découvert plusieurs start-up dans lesquelles il pourrait investir. « Je vais en recontacter quelques-unes », annonce-t-il. « Je suis venu parce que je m’attendais à pouvoir juger beaucoup de start-up, même si j’en connaissais déjà plusieurs. Et je savais qu’une bonne présélection aurait été effectuée par Allianz », poursuit le dirigeant de Fabron Ventures qui a investi dans cinq start-up. « Cela va me permettre aussi d’échanger avec les responsables d’entreprises cotées au CAC 40 », ajoute-t-il. Une manière de rencontrer de futurs clients ou investisseurs pour les sociétés technologiques dans lesquelles il a déjà investi…

 

(Sylvain Theveniaud sur scène)

 

Une deuxième édition réussie

« Allianz & Co est une manière d’accélérer le développement des startups que nous accompagnons », explique Sylvain Theveniaud, directeur de l’accélérateur d’Allianz France, qui accueille, pour des durées de cinq mois au stade Allianz Riviera de Nice, des start-up travaillant dans différents domaines (big-data, économie du partage, objets connectés, insurtech, e-travel). « Allianz & Co est l’un des événements qui rassemble le plus grand panel d’investisseurs en France. Et ce panel est varié puisque sont présents des corporates, des business angels, des family offices », souligne-t-il. « Il y a des Français et des étrangers, des Anglais notamment ». 

Depuis la première édition, l’événement a bien grandi. « Nous avions alors réuni 18 start-up, 10 investisseurs et 4 grandes entreprises, contre 35 start-up, 40 investisseurs 11 grandes entreprises partenaires cette année », compare le directeur de l’accélérateur d’Allianz France. Une première édition qui avait néanmoins abouti, selon les organisateurs, à plus de 50 mises en relation.
 


Jacques Richier

Jacques Richier

Président-directeur général d'Allianz France et président d'Allianz Worldwide Partners (AWP).

Jacques Richier est né le 12 février 1955. Diplôme d’études approfondies en physique. Diplôme d'ingénieur de l’Institut national des Sciences appliquées (INSA) de [...]

Lire la suite

Effectuer une autre recherche

Rechercher