L’AMRAE est « on the tracks » (Brigitte Bouquot)

Par - Publié le

La journée des commissions techniques de l’AMRAE  s’est tenue jeudi 15 juin 2017, au Pavillon Royal du Bois de Boulogne. Les adhérents de l’Association ont ainsi pu échanger autour des 35 thématiques - risques et opportunités à l’horizon 2030 - issues d'un travail collaboratif conduit par le cabinet Arengi. 

L'AMRAE et FERMA travaillent ensemble sur un nouveau modèle de
L'AMRAE et FERMA travaillent ensemble sur un nouveau modèle de "cyber gouvernance".

Avec un nombre d’adhérents qui ne cesse de croître (1071 dont 762 Risk Managers) et une hausse de la fréquentation enregistrée lors des dernières rencontres de Deauville (+8%), l’AMRAE se  porte bien et est « on the tracks », s’est félicitée sa présidente Brigitte Bouquot, à l’issue de cette journée de commissions, « moment toujours très important » dans la vie de l’association des professionnels des risques, présente en France au travers de ses trois antennes régionales (Rhône-Alpes, Grand Ouest et PACA).

LE RISQUE CYBER DEVIENT UN RISQUE D’ENTREPRISE

Parmi les risques scrutés et étudiés par l’association, le risque cyber fait l’objet d’un traitement particulier car, comme l’a expliqué Brigitte Bouquot, directrice des assurances et de la gestion des risques de Thalès.  « il ne s’agit plus d’un risque technique mais bien d’un risque d’entreprise. Il doit donc être travaillé de la même manière ». En d’autres termes : ce risque doit être appréhendé de manière beaucoup plus globale. L’association travaille ainsi avec la Fédération européenne des associations de risk management (FERMA) afin de mettre en place un nouveau modèle de « cyber gouvernance », qui sera présenté à la commission européenne le 29 juin prochain à Bruxelles.

UN GAREAT EUROPÉEN ?

La vice-présidente de l’AMRAE et Risk Manager de KeringAnne-Marie Fournier, a tenu à rappeler les trois propositions clés que l’association avait formulé à la veille du premier tour de l’élection présidentielle à destination des candidats. Par ailleurs et compte tenu de la montée en puissance de la menace terroriste, celle-ci a pointé la nécessité de se pencher sur l’avenir des systèmes étatiques tels que le Gareat, pool de réasurance français des risques attentats et actes de terrorisme, pour envisager de les élargir à l’échelle de l'Europe.

Cette nouvelle dynamique d’instabilité sera à l’honneur des prochaines Rencontres de l’AMRAE, qui se tiendront à Marseille en février 2018. « Nous voulons franchir un nouveau cap avec l’intelligence des risques », a conclu Brigitte Bouquot. 

QUEL EST LE PORTRAIT ROBOT DES RISK MANAGERS EN 2017 

-  Les profils ERM (Enterprise Risk Management) progresse : 40% contre 31% il y a deux ans.

- Si le nombre de recrutement de profils junior progresse, les profils expérimentés sont toujours très recherchés : 54% des Risk managers ont plus de 46 ans.

- La féminisation de la profession se poursuit : 45% de femmes contre 41% il y a deux ans.

- Quels secteurs d'activités ? Industrie, services et 17% dans l'assurance, la réassurance et les mutuelles.

- Quelle formation ? 1/3 de juristes (en augmentation: compliance et harmonisation des pratiques), 1/3 issus d'école de commerce et 1/3 d'ingénieurs.

- Rémunération : 107 K€ annuel

 

 

 


Effectuer une autre recherche

Rechercher