La Faider appelle à ne pas alourdir la fiscalité de l’assurance vie

Par - Publié le

,

,

,

La Faider, par la voix de son nouveau président, guillaume Prache, fait entendre son opposition à la flat tax envisagée par le gouvernement. 

Après s’être adressée directement au premier ministre par un courrier du 9 août 2017, la fédération des associations indépendantes de défense des épargnants pour la retraite (Faider) réaffirme son opposition au prélèvement forfaitaire unique de 30% que le gouvernement entend appliquer aux revenus du capital.

Guillaume Prache, nouveau président de la Faider

Elle estime, par la voix de son nouveau président Guillaume Prache, également directeur général de la fédération européenne Better Finance, que ce projet « est source de nombreuses complications, son utilité est difficile à comprendre, et il accroît les prélèvements obligatoires sur l’assurance vie de long terme ». Le risque, selon elle, entamer la confiance des épargnants, augmenter le sentiment de pression fiscale mais aussi orienter les français vers « des produits plus simples et de très court terme qui ne financent pas l’économie réelle ».

Grogne des courtiers

La fédération qui regroupe diverses associations d’épargnants comme Agipi, Gaipare, Aprep, etc, se joint ainsi à la grogne des assureurs et des courtiers ; la CSCA a d’ailleurs exprimée récemment qu’elle restait « extrêmement vigilante et mobilisée sur toutes les initiatives susceptibles d’impacter nos métiers mais aussi nos clients et les produits que nous distribuons, qu’il s’agisse d’assurance vie comme de contrats santé ou prévoyance, qui sont régulièrement remis en cause par les pouvoirs publics ».



Effectuer une autre recherche

Rechercher