La santé, première préoccupation des Français (étude)

Par - Publié le

,

,

Selon la cinquième édition du baromètre Domplus BVA, la santé reste la préoccupation numéro un des Français, devant les ressources et l’emploi.

consultation medecin
consultation medecin
FOTOLIA

En matière de préoccupation quotidienne, la santé devance, en 2015, comme en 2014 dans le précédente édition du Baromètre Domplus BVA, tous les autres thèmes. En effet, 81% des Français se disent préoccupés par leur santé ou celle de leur proche, devant  la question de leurs ressources (68%) et celle de leur emploi ou de celui de leurs proches (66%). Plus d’un Français sur 2 se déclarent préoccupés au quotidien par la prise en charge d’un proche dépendant (58%), par leur logement (55%) et par leur retraite (53%).

Le spectre de la maladie

Conformément à cet ordre de priorités, c’est la maladie et ses conséquences qui apparaîssent comme la première source d’inquiétude des Français, 77% d’entre eux se disant préoccupés par cette éventualité. La maladie devance deux autres préoccupations connexes : les dépenses nécessaires pour se maintenir en bonne santé (60%) et les efforts à fournir pour adopter un comportement sain (53%). Enfin, près de 4 Français sur 10 se disent préoccupés par la difficulté à obtenir un rendez-vous avec un médecin près de chez eux (39%)

Les événements liés à la santé occupent une place importante dans la vie des actifs. Ils ont déjà nécessité l’absence de plus d’un salarié sur deux à son travail soit 52% des répondants  devant le décès d’un proche ou un problème concernant un enfant.

Une attente de services

Enfin, l’enquête donne raison aux organismes d'assurance qui commencent à proposer différentes palettes de services dans le cadre des contrats collectifs en entreprise. Car les actifs se montrent particulièrement intéressés par les programmes d’assistance que les employeurs peuvent développer pour permettre à leurs salariés de mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Pas moins de 77% d’entre eux se déclarent intéressés par au moins un type de programme. C’est pour les programmes d’assistance en matière de santé (39%) que l’attente est la plus marquée, devant les programmes pour des besoins de soutien moral ou psychologique (22%), les programmes pour gérer des ruptures familiales (14%), les programmes pour des problèmes de dépendance (12%) ou ceux pour des informations relatives à la vie quotidienne (domaine juridique, fiscal, etc., 12%).

Des Français geeks

Enfin, les sondés se montrent ouverts à l’apport des nouvelles technologies pour améliorer leur quotidien : les trois-quarts d’entre eux se déclarent intéressés par le recours à des objets connectés, dont notamment 48 % d’entre eux pour surveiller leur santé et 47% pour se maintenir en bonne forme physique.
L’enquête a été réalisée en septembre par BVA pour Domplus, une société d’intermédiation qui intervient pour les grands donneurs d’ordre de la protection sociale, auprès d’un échantillon représentatif de 980 personnes.
 



Effectuer une autre recherche

Rechercher