Les caisses privées maladie allemandes augmentent les cotisations de 11%

Par - Publié le

,

,

,

,

Les caisses privées maladie allemandes vont faire payer à 6 millions d’assurés la politique actuelle des taux zéros. Comment ? Par une hausse de 11% des cotisations.

Les caisses privées maladie allemandes vont, pour la première fois depuis des années, augmenter leurs cotisations
Les caisses privées maladie allemandes vont, pour la première fois depuis des années, augmenter leurs cotisations

La politique des taux zéros de la Banque centrale européenne (BCE) va obliger les caisses privées maladie en Allemagne à augmenter considérablement leur tarif faute de rendement sur les marchés des capitaux. Selon le quotidien conservateur de Francfort « Frankfurter Allgemeine Zeitung » (FAZ), les cotisations vont ainsi progresser, début 2017, de 11% en moyenne pour les deux tiers des 8,8 millions d’assurés privés santé en Allemagne. La Fédération allemande des caisses privées d'assurance maladie (PKV) en a informé le gouvernement d’Angela Merkel alors que les élections générales ont lieu dans un an. L'affaire peut, de fait, prendre une tournure politique.

Unique conséquence des choix de la Banque centrale européenne

Les caisses privées allemandes ont confiré que leur décision d'augmenter les coûts de santé était l'unique fruit de la baisse des rendements financiers sur les marchés des capitaux résultant des choix stratégiques de la BCE. « Sans les effets causés par la politique des taux bas, la hausse des cotisations aurait été insignifiante cette année », a assuré Volker Leienbach, directeur du PKV. « Car depuis des années, les dépenses des assurés privés sont les mêmes que celles des assurés du régime général, voire inférieures », a-t-il insisté. De nombreuses caisses privées n’avaient pas augmenté les cotisations depuis plusieurs années.
 



Effectuer une autre recherche

Rechercher