Les conseils d'un syndicat dentaire aux patients pour mieux choisir leur complémentaire santé

Publié le

,

,

La Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) veut aider les patients à pointer les faiblesses de leur complémentaire santé, et les incite à la renégocier ou à en changer si besoin. L’organisation, qui rassemble une centaine de syndicats départementaux, édite une plaquette d’information leur permettant d’évaluer leurs garanties dentaires et de mieux choisir leur contrat santé. La CNSD, opposée aux réseaux de soins, notamment fermés, réagit ici au « comportement agressif et accusateur de certaines plateformes assurantielles, qui fournissent à leurs adhérents des comparaisons d’honoraires ».

Les réseaux pointés du doigt

« Certaines offres alléchantes peuvent cacher des prestations médiocres », prévient le document, en accusant au passage les réseaux de soins : « l’absence de libre choix du praticien au profit d’un praticien dépendant d’un réseau d’assurances peut vous interdire l’accès à certains traitements dont vous auriez besoin ». Un tableau listant les critères de choix d’une complémentaire santé complète ces avertissements. Les contrats proposant des remboursements inférieurs à 240% (sur la base Sécurité sociale), plafonnant les prestations ou disposant d’un réseau fermé de praticiens y sont indiqués comme « à éviter ».

Se battre sur le même terrain

En parallèle de la version grand public, la CNSD publie une version destinée aux chirurgiens-dentistes. Celle-ci les incite à rappeler à leurs patients qu’un contrat d’assurance « doit être revu tous les 3 à 5 ans afin d'adapter ses garanties aux évolutions de leur situation et aux nouveaux produits apparus sur le marché des assurances. ». « L'idée est bien de se battre sur le même terrain que ceux qui ont décidé de s'immiscer dans la relation particulière que nous avons avec nos patients et d'essayer de faire baisser nos honoraires prothétiques, au risque de faire également baisser la qualité de celles-ci », justifie la confédération.


1 réaction

ojectionnnnnn | 21/02/2013 - 16H24

ils devraient plutôt faire le menage , voir des inlays entre 800 et 1000 euros, est ce acceptable ?



Demander les garanties de l'assuré avant de faire un devis, est ce acceptable ?

Signaler un abus |  CITER


Effectuer une autre recherche

Rechercher