L'article que vous souhaitez consulter est en accès réservé

Les dossiers qui attendent le prochain exécutif

Publié le 06 avril 2017 à 17h 00

Le 7 mai 2017, à 20 heures, les Français découvriront le visage de leur nouveau président de la République, qui nommera dans la foulée son gouvernement. Avant la tenue des élections législatives les 11 et 18 juin prochains. Quelle que soit l’issue de ces différents scrutins et des majorités qu’ils porteront au pouvoir, le nouvel exécutif trouvera sur son bureau une série de dossiers concernant directement ou plus indirectement le secteur de l’assurance. Pour certains, les décisions sont attendues depuis plusieurs mois, pour d’autres, la France n’est pas seule décisionnaire. C’est tout particulièrement le cas pour l’évolution des nouvelles règles prudentielles européennes. Mais, dans tous les cas, la réponse dépendra, de fait, des choix politiques de nos concitoyens, qui au regard de cette campagne électorale pas comme les autres exigent la plus grande prudence quant à un quelconque pronostic.

Taux bas Une nouvelle provision pour les assureurs ? Véritable casse-tête pour les assureurs, entraînant une moindre valorisation de leur actif, les taux bas prolongés ont conduit les assureurs vie, sous la pression du régulateur, à ajuster à la baisse les rendements servis aux assurés. Des […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L'Argus de l'assurance, vous accédez à :

  • Toute l'actualité des compagnies, mutuelles, IP et réseaux de distribution
  • 15 classements exclusifs et des indicateurs de marché
  • Plus de 400 analyses de jurisprudence pour saisir immédiatement les impacts des nouvelles réglementations
  • Une sélection d'analyses produits décryptées et commentées
Déjà abonné ?Connectez-vous Pas encore abonné ?Abonnez-vous

Effectuer une autre recherche

Rechercher