Les Français conduisent moins bien (Axa Prévention)

Par - Publié le

,

,

,

,

,

Le comportement des Français au volant s'est dégradé en un an, selon le baromètre réalisé par Axa Prévention. Seule bonne nouvelle dans le tableau préoccupant que dresse l'association : la conduite des 18-25 ans s'améliore.

Les bons conducteurs sont devenus minoritaires, selon la 11ème édition du baromètre Axa Prévention
Les bons conducteurs sont devenus minoritaires, selon la 11ème édition du baromètre Axa Prévention
JEAN-MARC RICHARD - FOTOLIA

Les bonnes habitudes se perdent. En un an, la proportion de bons conducteurs en France est passée de 51% à 48%. C'est ce que révèle la 11ème édition du baromètre d'Axa Prévention réalisée avec TNS Sofres. L'association qui a interrogé un échantillon représentatif de 1510 automobilistes entre le 16 et le 30 décembre 2014 constate une dégradation des pratiques au volant à tous les niveaux.

Ainsi la part des automobilistes utilisant, avec ou sans kit mains libres, leur téléphone en conduisant est passé de 34 à 38%. La consultation et l'envoi de SMS (23%) et le suivi de l'itinéraire sur smartphone (27%) sont également en hausse de quelques points.

Alcool au volant : pas d'amélioration

Autre élément préoccupant : le taux de Français qui reconnaissent prendre la route après avoir bu quatre ou cinq verres d'alcool (6%) ne s'améliore pas d'une année à l'autre. Et 28% des automobilistes disent prendre la route après avoir bu deux verres (contre 26% l'an dernier), alors qu'ils sont une majorité à juger cette pratique dangereuse.

D'autre part, les Français sont plus nombreux à prendre le volant la nuit (59% contre 57% un an plus tôt) et à continuer à conduire alors qu'ils se sentent fatigués (50% contre 47%).

Moins vite en ville

Axa Prévention fait état de progrès en matière de conduite en ville. Ainsi la part des automobilistes qui roulent à 65 km/h diminue de deux points (44%). Mais ils sont plus nombreux à ne pas s'arrêter au feu orange ou à oublier de signaler un changement de direction.

Dans cette 11ème édition, Axa Prévention note tout de même que lorsqu'il y a des passagers à bord, les conducteurs s'avèrent plus prudents. Un point positif sachant que la pratique du co-voiturage se développe.

Autre bonne nouvelle : les jeunes conducteurs qui ont tendance à prendre davantage de risques au volant s'avèrent un peu plus prudents que par le passé. L'usage du téléphone parmi les 18-25 ans passe ainsi de 57% à 42% en un an. Ils ont aussi moins nombreux que l'an dernier à rouler à plus de 65 km/h en ville ou à prendre le volant après avoir bu de l'alcool.



Effectuer une autre recherche

Rechercher